Archives Edito
Depuis Février 2001, date de la création du site du Triumph Paris Club, retrouvez tous les editos !
 
HIVER 2016/17

Chers TPCistes et amis ! Notre AG annuelle s’est tenue le 27 novembre 2016 au Chêne Pendragon à Saint Léger en Yvelines. Nous étions nombreux pour cette occasion et de plus c’était l’anniversaire de notre ex-président Philippe, nous avons pu fêter cela dans la bonne humeur. Je voudrais remercier les organisateurs des sorties 2016 ! Un temps souvent pluvieux ne nous a pas permis de boucler notre programme. Néanmoins il y a eu des sorties très réussies et toujours dans une très bonne ambiance, une convivialité remarquable et une bonne humeur générale. Nous n’étions parfois pas très nombreux, mais nous avons tous une vie de famille et il n’est pas toujours facile de concilier tout. Notre BBQ de Juin a été une réussite car la météo a été de la partie, je remercie Gil et sa femme pour leur accueil.
Vous pourrez retrouver les albums des diverses sorties et les vidéos sur les pages concernées du site toujours au Top grâce à notre ami Yannick, the best Webmaster. Quelques événements 2016 : Les motards sont toujours dans le collimateur des autorités, plusieurs manifestations organisées par la FFMC ont eu lieu pour réagir aux diverses mesures annoncées, comme le contrôle technique, les limitations de vitesse, l’interdiction pour les motos anciennes de rouler en ville, etc…
Cela nous concerne peu, car au TPC on est en règle, mais le port des gants est obligatoire, le sigle CE doit être visible et pour les nouveaux gants un sigle de sécurité sera présent. Une nouvelle mesure de dernière minute : la dimension des plaques d’immatriculation, soit disant pour notre sécurité (mon œil c’est pour mieux les détecter au flash !) vont passer à 13 x 21 cm, mais attendons la suite. En attendant notre rendez-vous du 26 février 2017 pour établir notre programme, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’années et je vous présenterai mes vœux de nouvelle année le moment venu ;-) Pour les parisiens, la pollution de cette fin d’année impose la circulation en alternance, ce qui n’est pas toujours facile quand on va travailler en moto, mais soyons citoyen écolo. Je vous souhaite en cette fin d’année de bonnes fêtes en  famille, une bonne année avec santé, joie, bonheur, et de belles aventures sur nos belles routes de France.
Rendez-vousle 26/02/2017r autour d’un repas comme le veut notre tradition Et bien sûr, rendez-vous sur notre page facebook Christian C. , président du TPC

 
ETE 2016

Chers TPCistes et amis ! En ce milieu d’année 2016, au nom de notre association, nous vous souhaitons de belles vacances d’été, de bonnes balades, de super découvertes ! Et pour les TPC’istes qui partent en direction du Cotentin lors du pont du 14 juillet,  alors : Good trip ! Le programme d’automne n’est pas encore établi mais ce sera surement l’occasion de réaliser les sorties annulées pour cause de météo défaillante en ce printemps humide … Voici quelques news de dernière heure :
Le web s’enrichit tous les jours de nouveaux sites sur la moto, voici quelques liens vers des sites sympas : Nous avons créé une page TPC dans la rubrique club-moto sur le site NousMotards. On y retrouvera régulièrement des infos utiles et intéressantes, n’hésitez pas à y faire un tour régulièrement. Les forums sont nombreux, mais certains sont spécialisés, et notamment pour nous Triumphistes : TriumphAll est très riche en informations de tout genre, mécanique, annonces, etc…. Je suis devenu membre de l’association à titre individuel, c’est aussi un Club de spécialiste et de passionnés de la mécanique. Le GP moto voit un petit Rossi toujours présent mais encadré par une horde d’Espagnols, six dans les sept premières places ! A signaler : Sur le circuit Carole, se tiendra la Grande Fête Nationale de la Moto les 9 et 10 juillet (attention les yeux, site web horrible qui a du être conçu par un webmaster resté à la mode du XXème siècle… ndlr ;-) Les restrictions, les obligations, les futures mesures pour la sécurité routière : La fin du bridage à 100 ch des motos est désormais effectif : pour nos anciennes machines, seules celles équipées de l’ABS peuvent être débridées. La procédure passe par une première visite chez votre concessionnaire pour en faire la demande. Qu’en est-il des contrats d’assurance ? il faut bien constater que c’est encore le grand flou, certaines appliquent une majoration, d’autres non. Le contrôle technique n’est pas encore passé, la FFMC se mobilise pour que ce projet n’aboutisse pas, car ce serait la porte ouverte à un contrôle régulier. Avez-vous déjà vu beaucoup de motards ne pas entretenir leur monture, à l’inverse des casseroles à quatre roues ? (l’état du véhicule n’est en cause que dans 0,3 % des accidents). Depuis ce 1er juillet, l’interdiction des motos mises en circulation avant 1999 est effective dans Paris les jours ouvrés de 8h à 20h. Le Vendredi 8 juillet 2016, pour réaffirmer le refus de l'interdiction, la balade des motards, baptisée ce soir-là « Nuit-2-Roues " organisée par la FFMC, verra se dérouler une action marquante (au sens propre du terme !). Autre « réaction » : celle du maire de Linas sur la RN20 … ;-) Le projet de loi antibruit pour certains engins motorisés déposé le 15 juin n’est pas encore en vigueur, mais soyons vigilant dans les actions. Notre club :
De nouveaux membres nous ont rejoint, ils sont venus rouler avec nous dans le Jura ! Yannick notre Webmaster toujours au top, nous réalise des rétrospectives en images des sorties que vous pouvez voir et revoir sur notre site à l’onglet album, c’est la mémoire du TPC, il retrace les années passées. Notre traditionnel BBQ s’est déroulé le 26 Juin chez notre ami et membre Gil, le temps était de la partie, l’ambiance aussi ! N’hésitez pas à nous poser des questions via le formulaire de contact si d’aventure, nous rejoindre vous tentait ! Nous sommes et resterons toujours un Club à taille humaine !
Christian C. , président du TPC

 
FEVRIER 2016 Chers TPCistes et amis ! En ce début d’année 2016, au nom de notre association, nous venons vous présenter tous nos vœux de santé (indispensable pour enfourcher nos motos), de joie et de bonheur à vous et vos proches. La réunion d’élaboration du programme 2016 est prévue le 21 Février. Pensez à nous mettre en signet et revenir nous voir pour le découvrir dans les jours suivants. Le site proposera alors dans la rubrique concernée les destinations et dates choisies. Voici quelques news de dernière heure : Les cartes d’adhérents sont arrivées, concues par deux membres du TPC, professionnels du graphisme. Elles justifieront l’appartenance au club et seront remises aux membres lors de la rencontre du 21 Février. Le web s’enrichit tous les jours de nouveaux sites sur la moto, voici quelques liens vers des sites sympas : Nous avons créé une page TPC dans la rubrique club moto sur le tout nouveau site NousMotards. On y trouvera des infos intéressantes, allez y faire un tour de temps en temps. Les forums sont nombreux, mais certains sont spécialisés, et notamment pour nous Triumphistes, le site TriumphAll est très riche en informations de tout genre, mécanique, annonces, etc... A signaler pour les Tiger's : les forums Tiger-800.fr et Tiger-explorer.fr Les restrictions, les obligations, les futures mesures pour la sécurité routière : Le bridage moto arrive à sa fin, alors que dit la loi pour les machines déjà en circulation ? Le roulage inter-file  pour les deux-roues motorisés est légalisé depuis le 1er février. Une reconnaissance officielle d’une pratique très ancienne en région parisienne. En contrepartie, la vitesse sera limitée à 50 km/h. La vitesse limitée dans Paris à 30km/h : Pas facile pour nous motards, et cette mesure est-elle vraiment pour limiter la pollution ? Il est vrai que heurter un obstacle à 30km/h entraine beaucoup moins de conséquences  en terme de casse mécanique et physique qu’à 50km/h… La suppression des amendes pour les petits excès de vitesse, les Français se montrent largement favorables. Notre club ! L’effectif du TPC se renouvelle régulièrement depuis sa création en 1994. De nouveaux membres nous rejoignent, principalement en nous découvrant via les moteurs de recherche du WEB. N’hésitez pas à nous poser des questions via le formulaire de contact du site si d’aventure le désir de nous rejoindre vous tentait ! Nous sommes et resterons toujours un Club à taille humaine !
Et bien sûr, rendez-vous sur notre forum et notre page facebook Christian C. , président du TPC
 
AUTOMNE 2015

Chers TPCistes et amis ! Au moment où j’écris cet Edito en tant que nouveau président du TPC, le Beaujolais nouveau n’est pas encore sur nos tables mais le TPC nouveau a pris ses fonctions ! Lors de notre AG annuelle, Philippe, notre ancien président et Christine, notre vice-présidente, ont  exprimé le désir de ne pas reconduire leur mandat. Philippe a œuvré quatre années à ce poste, et nous le remercions tous chaleureusement pour avoir tenu bon la barre de notre club par tous les temps, par monts et par vaux. Le nouveau bureau est donc composé de trois membres, Valérie reste notre trésorière, Christelle notre secrétaire et moi-même votre serviteur et président. Je voudrais remercier les organisateurs des sorties 2015, nous n’avons pas réussi à boucler notre programme annuel, mais la météo parfois capricieuse en a été souvent la cause. Néanmoins il y a eu des sorties très réussies et toujours dans une bonne ambiance, une convivialité remarquable et une bonne humeur. Parfois nous n’étions pas très nombreux, mais nous avons tous une vie de famille et il est parfois difficile de concilier le tout. Je n’avais jamais organisé de sorties et j’ai pris la responsabilité de celle du long week-end de l’ascension pour amener les TPCsistes dans mon Cantal. Vous avez été nombreux à répondre à l’appel et nous nous sommes retrouvés quatorze sur ces belles routes de montagne. Je vous remercie tous pour votre participation, votre engagement, votre bonne humeur et votre convivialité. Notre BBQ annuel a été une réussite car la météo en est un des premiers paramètres et cette année celle-ci était à 100% ensoleillée. Vous pourrez retrouver les albums des diverses sorties et les vidéos ( sur cette même page ). Je voudrais remercier et féliciter notre webmaster Yannick qui fait un super boulot et qui nous permet d’afficher une vitrine web que bon nombre nous envie. Quelques événements à signaler en cette fin d’année 2015 : Pour les passionnés de nouveautés, début décembre, du 1er au 6 il y aura le salon de la moto porte de Versailles. Les motards sont toujours dans le collimateur des autorités, alors plusieurs manifestations organisées par la FFMC ont eu lieu pour réagir aux diverses mesures annoncées, comme le contrôle technique, les limitations de vitesse, l’interdiction pour les motos anciennes de rouler en ville, etc…Lors de nos diverses sorties, il n’y a eu aucun incidents ni accidents, ce qui prouve que nous savons rouler, piloter. Chacun va à son rythme, nous ne sommes pas tous égaux, mais la prudence doit toujours rester un paramètre essentiel. Les  événements du 13 novembre nous ont montrés que nous vivons dans un monde parfois terrible et inhumain, alors restons solidaire dans cette période difficile. En attendant notre rendez-vous du 21 février 2016 pour établir notre prochain programme, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’années et je vous présenterai mes vœux le moment venu. Et bien sûr, rendez-vous sur notre forum et notre page facebook Le president .

 
PRINTEMPS 2015

Voici revenu le temps des vrombissements, des dépassements hasardeux, des moustiques collés sur la visière, des scrogneugneus, et autres vociférations sur les routes sinueuses de notre beau pays ;-)Bonnes gens, écartez vous sur notre passage, le TPC est de retour ! Nous serons partout, encore, cette année.
Un jour à Troyes, le suivant à Lyons la forêt, un autre dans le Perche en passant par le Cantal, la Champagne, la Brie ou encore le pays de Bray et j’en oublie... De quoi donner le tournis mais surtout envie de nous rejoindre. Une invitation à une sortie afin que chacun se fasse une idée de l’autre et 35 petits € plus tard, vous avez l’honneur et le privilège de faire partie d’un club hors du commun, amoureux des Triumph mais pour autant ouvert aux autres petites marques :-)
La preuve ? Jetez un oeil sur notre site et vous verrez nos adhérents avec des pétoires de toutes origines. La première sortie a déjà eu lieu et ce fût, aux dires des participants, une belle réussite. La saison s’annonce belle, belle, belle… Il tarde à chacun d’entre de nous de montrer qui a la plus… belle moto. Et il paraît qu’il en y a de nouvelles!!! Il ne serait pas un édito digne de ce nom sans un petit coup de G…. Comme d’habitude, les névrosés de la sécurité routière sont tous derrière la psychopathe pour jeter l’anathème sur les motards et autres utilisateurs du réseau routier. Quelques imbéciles de la route font-ils la majorité des usagers ? Et pour convaincre, on joue sur l’émotivité par des images chocs ! Qui ne serait pas touché par les images d’enfant passant au travers du pare-brise ?
Belle manipulation !!! Réveillez vous !!! Où sont placés les radars ? Dans les zones accidentogènes ? Non à 60% ! Si ce n’est pas pour prendre dans notre porte monnaie, ils servent à quoi alors ? Quand ferez vous une vraie politique de sécurité routière en écoutant les professionnels de la route et non ces pseudo spécialistes qui se font monnayer chèrement leur bavardage? En attendant, je m’en vais prendre ma moto et me détendre sur les routes. Vous venez ? Et bien sûr, rendez-vous sur notre forum et notre page facebook Le président.

 
AUTOMNE 2014

Avec l’Automne vient le temps du bilan… Un bilan mi figue mi raisin qui tombe à pic pour faire de bonnes confitures. Demandez les recettes de Tonton Philippe !!!
Après un printemps tonitruant, l’automne n’a pas tenu ses promesses au TPC au grand dam de son président ... Notre club fonctionne avec cinq bonnes volontés sur l’ensemble de ses adhérents. Et ces bonnes volontés peuvent avoir par période un petit coup de mou ou tout simplement avoir d’autres priorités. Mais bon sang où est la relève ? Ce coup de gueule est partagé par d’autres présidents (Moto club de la Vallée du Loing « Les kangourous") dont voici quelques extraits : " Le clientélisme s'installe dans les clubs !! Résultats d'une politique sociétale basée essentiellement sur le service et l'assistanat. Certains pourraient croire que l’esprit motard ce n’est pas ça.Venez vers les clubs pour faire vivre votre passion. Sinon dans un temps très proche, vous ne saurez plus où aller avec votre moto.
"Nous sommes là pour que vive notre passion commune et que des loisirs, des balades et des rassemblements s'organisent. Vous pouvez participer à tout ça. Il faut oser venir nous voir !! C'est possible que des clubs ne soient pas à la hauteur des attentes de leurs adhérents. Mais beaucoup d'adhérents une fois leur cotisation payée, deviennent clients et ne participent pas à la vie de l’assoce “
Malgré tout quand le TPC roule, les virées sont grandioses ! Notre Programme du printemps nous laisse plein de belles images et de souvenirs émouvants. Et ça n’a pas de prix dans la vie dans un club. Tout le monde a pu y trouver son compte. Un grand merci aux organisatrices et organisateurs pour nous avoir fait vivre ces journées, ces weekends. Et puis comme témoignage de nos sorties, l’album photo accessible sur notre site et cette année, un nouveau clip ( visible ci dessosu dans le lecteur dailymotion ) façonné par maître Yan. Je vous invite d’ores et déjà à notre assemblée générale le dimanche 16 novembre, l’occasion de remercier comme il se doit les organisateurs dynamique du TPC et de discuter de coup de gueule de l’année.Et bien sûr, rendez-vous sur notre forum et notre page facebook Le président.

 
PRINTEMPS 2014

Demandez le programme, Demandez le programme!!! Le TPC est heureux de vous présenter gratuitement le programme de la saison 2014. Un programme à vous couper le souffle, un programme que même les américains nous envient, un programme que les anglais ont essayé en vain de copier en nous envoyant le célèbre 007… C’était bien mal nous connaître !!! Nous avons gardé au secret celui ci jusqu’au dernier moment. Et maintenant il est là, il est bien là ... J’en vois déjà certains qui salivent ... Pour le plaisir de tous, quelque soit son mode de roulage, il y en aura pour tous les goûts. Voyez plutôt : le Vexin, les Alpes Mancelles, le pays de Brie, le pays de Bray, le Morvan au printemps, la Champagne avec un tournage vidéo, le Limousin, et je suis loin du compte ! Mais je vous invite à cliquer sur le signet « Programme » de notre superbe site et vous en aurez plein la vue. Un éditorial sans un petit coup de gueule ne serait pas tout à fait un édito. Et ici, je vais râler après les radars. Une étude de l’Insee que je vous invite à aller lire à cette adresse vient combattre les idées reçues.  Entre la névrosée (que je nommerai pas) de la sécurité routière qui a fait de sa vie un combat contre tout ce qui roule, fait du bruit, accélère sans modération et nos gouvernants, sous couvert de sécurité, qui ne visent que notre porte-monnaie, la bagarre est de tous les jours. Leurs chers radars ne participent pas tant que celà à limiter la casse sur la route… on oublie de parler des infrastructures, de l’amélioration de la sécurité de nos véhicules, de l’équipement, de l’amélioration des services de secours... Où est l’effort pédagogique pour expliquer que rouler à 70 km/h ou à 80 Km/h serait moins polluant ? Parce que tout cela n’est que mensonge … Afin de finir sur une note plus joyeuse, le TPC fête cette année ses vingt ans d’existence ! 
C’est beau non ? Alors un grand merci à celles et ceux qui ont fait, font et feront ce club. Pour 30 euros de cotisation annuelle seulement -:)NDLR : En complément du mot du président, un autre coup de gueule sur la dégradation de certaines voies de circulation et non des moindres : la N118 truffée de nids de poule. Une situation accidentogène flagrante pour les deux roues motorisés ! N'hésitez pas à signaler et transmettre vos témoiganges sur "Le réseau de signalement des endroits dangereux de la Ligue de Défense des Conducteurs" Et bien sûr, rendez-vous sur notre forum et notre page facebook Le président.

 
HIVER 2013/2014

Le TPC vient de vivre son Assemblée Générale de belle manière. Le Changement au TPC c'est maintenant, vraiment maintenant !
Valérie (trésorière), Christine (vice-présidente) et Christelle (secrétaire) forment la nouvelle équipe de choc de notre bureau. Le président est heureux d'être ainsi accompagné. Il nous faut remercier ici Fred et Patrick pour avoir apporté leur énergie et leur motivation au service du TPC. Le TPC est fier de son site. C'est notre vitrine et quelle vitrine ! Un album photo avec des commentaires et ce depuis 1999. Vous verrez que certains ont pris du poids … Les bouilles de nos adhérents et leurs pétoires … ;-) Je vous laisse le découvrir. Je ne doute pas que vous aurez envie de nous rejoindre, passer de l'autre côté de cette vitrine et prendre part à cette belle aventure.Nous avons aussi un forum et une page facebook et vous proposons aussi d'écouter le "Monde Moto La Radio" Et que dire du programme de 2014 !!! / La rencontre pour le préparer a été fixée au 16 février 2014. Nous avons déjà envie d'y être ! En projet : weekend Ardennes, weekend insolite, le Morvan, la Champagne avec pour objectif un tournage vidéo, une virée en bord de mer, le Chemin des dames... C'est Noël avant l'heure ! Il faudrait être fou d'aller voir ailleurs... Et en 2014 le TPC va fêter ses 20 ans d'existence. Comment pourriez vous louper pareil événement ??? En attendant, nous nous retrouverons au salon de la moto en décembre prochain pour admirer et sans doute rêver à nos (peut-être) futures "motobylettes" Le président.

 
AUTOMNE 2013 Colchique dans les près fleurissent, fleurissent, colchiques dans les près on roule au TPC ! Malgré un printemps pluvieux, le TPC, et surtout ses membres actifs, ont proposé de belles sorties (Vosges, Ardennes, pays de Bray ...) qui resteront dans nos mémoires. Et l'automne est prometteur. Déjà deux sorties et bientôt la virée mythique dans le Morvan. Encore un week-end inoubliable entre amis. Nous ne sommes pas un grand club en nombre (max 40) mais nous sommes toujours heureux de nous retrouver. En vous inscrivant au TPC, vous rencontrerez toutes sortes de personnalités dont la solidarité est de mise. Nul besoin d'avoir une Triumph pour nous rejoindre, nous ne sommes pas sectaires mais nous portons cette marque dans notre cœur. Et râleur, nous le sommes!!!
Toujours prêts à en découdre quand nous entendons les absurdités de la prévention routière sur les baisses de la vitesse autorisée. Mais ne serions nous pas les descendants de ces irascibles gaulois ? Alors n'hésitez plus à nous rejoindre ! Prochainement, le club se réunira pour son assemblée générale et ce sera l'occasion de renouveler le bureau. Je profite de cet édito pour remercier les membres du bureau qui ont bien voulu me suivre et m'ont soutenu depuis deux ans ainsi que tous les membres afin que le TPC poursuive son histoire ! Le président.
 
ETE 2013

70km/h sur le périf, 80km/h sur les nationales et 120 km/h sur les autoroutes !!! Le TPC réfléchit très sérieusement à modifier ses statuts et sa vocation.
Nous aurons lors de notre assemblée générale du 17 novembre prochain à prendre une décision capitale pour l'avenir du club : Continuer à faire de la moto ou s'orienter vers une activité qui nous préserve de remplir les caisses de l'état au moindre dépassement de la vitesse autorisée. Escroquerie organisée ? A vous de juger ... Dès lors que vous auriez un accident, on incrimine la vitesse : excessive ou inadaptée !!! Même à 30km/h. Imaginez un superbe gâteau au chocolat que l'on vous met sous le nez tout en vous disant qu'il est interdit sous prétexte qu'il est nuisible à votre santé : ça énerve NON ?
C'est exactement la même chose avec nos motobylettes : "Regarde comme elle est puissante mais tu ne pourras pas passer la troisième!!! " Drôle non ? Attention messieurs les politiques, vous allez faire de nous des frustrés et ce n'est jamais facile à gérer ensuite. Gardons notre calme. Il y a bien un théorême au TPC qui dit que la somme des sorties est équivalente au degré d'ensoleillement ajouté proportionnellement à la bonne humeur.
Voilà donc la première partie de saison qui s'est achevée par notre barbecue le 7 juillet dernier. Une première partie qui n'a certes pas tenue toutes ses promesses puisque toutes les virées envisagées n'ont pu être maintenues pour cause de météo. Mais pour les autres!!! aie aie aie !!!
Le Pays de Bray, les Vosges, les Ardennes se rappelleront longtemps du passage du TPC !
Que de belles routes, de virolos engrangés, de sublimes paysages et de rencontres forts sympathiques !
Et nous en avons pas fini ... Dès septembre, la Champagne, le Pays de Brie et le Cotentin peuvent trembler... Nous arrivons!
Nous sommes et voulons rester un club à taille humaine (40 adhérents motorisés maximum).
Vous êtes cordialement invités à nous rejoindre lors de nos sorties en vous faisant inviter par l'un d'entre nous. Le président.

 
PROGRAMME 2013

Vroum, vroum, vroum ... C'est reparti pour une nouvelle saison. Et quelle saison !!! Le TPC a établi son programme le 17 février dernier. En passant par le Perche, la Meurthe et Moselle, la Champagne, les Alpes Mancelles, le Jura, le pays de Bray, les Ardennes ( j'en passe et des meilleures ), nous voici, à nous en donner le tournis, à nouveau sur les routes ! Nous continuons notre bonhomme de chemin et restons fidèles à l'idée des créateurs du TPC à la veille de fêter ses 20 ans d'existence.
Nul besoin d'être rebelle au TPC, besoin seulement de se faire la belle de l'est à l'ouest, du nord au sud !!!
Nous varions les parcours afin que chacune et chacun, à son rythme, puisse y trouver son compte. Nul besoin d'un brassard fluorescent, ni d'éthylotest. Merci aux associations de défense des conducteurs, avec leurs milliers de signatures, et à la FFMC qui a su mobiliser les motards. Ils ont réussi à infléchir la politique du fric facile à prendre dans nos poches. Venez participer à une de nos sorties afin de vous faire une idée de l'ambiance du club. Participez à nos rendez-vous mensuels le 1er vendredi de chaque mois. Et aussi, nous vous invitons à aller voir si la mer n'a pas bougé de place ;-) En deux mots comme en deux roues, si vous aimez la moto, mais que vous ne voulez plus rouler seul, venez faire une petite virée avec nous histoire de nous rencontrer et de voir du pays ! Le président.

 
NOUVEL AN 2013

Le Triumph Paris Club repart pour une nouvelle saison. Il vous est possible d'avoir une petite idée de nos sorties en consultant les différentes rubriques de notre site qui seront très bientôt mises à jour. ( album, programme ) Comme chaque année, nous alternerons les différents types de sorties afin que chacun puisse y trouver son compte. Nous nous retrouvons en début d'année afin d'établir notre programme. Notre mode de roulage, en tiroir, permet à chacun de rouler à son rythme en toute quiétude. Par le biais de notre mailing liste, les ( gentils ;-) organisateurs envoient les informations nécessaires à la sortie. Mais s'inscrire au club, c'est aussi un rendez-vous mensuel autour d'un repas, l'obligation d'apporter sa bonne humeur mais aussi rencontrer des amoureux de la "motobilette" ;-) Et si vous ne roulez pas en Triumph ( ce qui est incompréhensible !!! ), vous êtes cependant les bienvenus ;-) N'hésitez pas à nous rejoindre !!! A bientôt sur les routes de France et de Navarre !!! Le président.

 
AUTOMNE 2012

Printemps pluvieux, automne heureux… Le ciel n'a pas été clément avec les motards en cette année 2012. Déjà nous attendons avec impatience la prochaine saison.
Cependant nos virées qui ont pu être assurées ont eu un beau succès ! Rouler avec le TPC, c’est non seulement se retrouver entre amoureux de la moto mais c’est également le plaisir de parcourir les routes sinueuses de nos régions et admirer de beaux paysages. Le club appartient à ses adhérents, plus vous serez à proposer de sorties, plus les choix seront représentatifs de ce que nous sommes. Nul besoin d'avoir une Triumph pour rouler parmi nous, toutes les marques sont acceptées. Je vous invite à parcourir notre site, à naviguer entre notre album, notre programme et les différentes rubriques. Les sujets polémiques viendront sans aucun doute animer nos soirées et nos rendez-vous mensuels. L'année 2013 ne devrait pas nous décevoir de ce point de vue. Je pense tout particulièrement au contrôle technique que l'on veut nous imposer. D'un côté, le lobby des sociétés chargées de ce contrôle se basant sur une étude qu'ils ont eux-mêmes effectuée et de l'autre une enquête de la commission européenne qui n'établit pas vraiment de lien entre accident et état des véhicules (voitures). Encore une affaire de gros sous. Messieurs les décideurs, favorisez donc les motards pour qu'ils s'équipent d'une protection efficace ! ! ! Philippe D. - président du TPC

 
Hiver 2011/2012

Passage de relais !

Une page de l’histoire du Triumph Paris Club vient de se tourner, une belle page de cinq années, inscrite à l’encre verte au Mémorial dédié aux THREE CYLINDERS !
Je profite de l’édito afin de remercier, au nom de tous les adhérents, Jean-Jacques et l’équipe du bureau d’avoir fait vivre le club durant tout ce temps. Le passage de relais s’est effectué lors de notre assemblée générale, dimanche 6 novembre 2011, avec émotion pour JJ. Le livre reste grand ouvert et nous comptons bien participer à la suite de l’histoire qui a vu le jour en 1994. Je ferai ici un bref rappel des intentions du bureau dont les membres ont pris connaissance par mail. Oh... rien d’extraordinaire... simplement la volonté de poser sur le papier les principes qui doivent permettre à chacune et à chacun d’entre nous de trouver sa place au sein du TPC. Jetez un oeil à la rubrique “Qui sommes nous?“ et vous verrez que nous restons fidèles à l’état d’esprit qui prévalait à l'origine. Que vous rouliez avec l’envie de regarder le paysage, de visiter de beaux sites ( les cathédrales sont désormais interdites de road-book ;-) ( 5ème degré, NDLR ... ) ou d’user de la gomme pour la gomme, vous avez votre place au sein du TPC. Je vous invite à lire ou relire attentivement la déclaration d’intention, validée par le bureau.
Vous y trouverez le mode de roulage, les différents types de sorties proposées, les principes d’utilisation de la mailing-liste qui permet aux membres de communiquer plus facilement, nos consignes de sécurité en cas d’incident ou d’accident et quelques autres rubriques. Cet hiver, le club n’hibernera pas ! Le bureau se réunira le vendredi 9 décembre afin d’aborder différents sujets et d’avoir une réflexion notamment sur le règlement intérieur, les rendez vous mensuels, le site ... Les membres du TPC sont invités à nous faire part de leurs propositions. Le 22 janvier 2012, nous nous retrouverons autour d’un bonne table afin d’établir, tradition oblige, notre programme de l’année. Donc à vos cartes, boussoles et autres GPS pour nous peaufiner de beaux road-books ! La 1ère sortie du club est programmée le samedi 9 mars ( si les conditions climatiques le permettent ). Au nom du bureau, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année. Philippe D. - président du TPC

 
Printemps 2011 " Esprit es tu là ? " Les amateurs de spiritisme se posaient la question en faisant tourner les tables, elle peut être reprise alors que le Triumph Paris Club fait tourner les moteurs le jour du printemps pour une nouvelle saison. Un classique dans le Vexin et la vallée de Chevreuse. Un rendez-vous Porte Maillot. Une vingtaine de motos. Une renaissance comme le club en connait chaque année ? Pas tout à fait ! Quelques détails troublent les amoureux du TPC. Le président du club a revêtu une chasuble jaune fluo, certes marquée Triumph, mais quoi ? Une chasuble, ça fait plan-plan, amateur de convoi tortillard à la queue leu leu ! Esprit du club es tu là ? Es-tu las après seize ans d’une riche histoire ? La secrétaire du club arrive sur une nouvelle belle moto blanche ... Normal, entre la Speed, la Street Triple et la Daytona 675, elle n’a eu que l’embarras du choix sur le catalogue Triumph, mais non, ce n’est pas possible ! Elle roule en … BMW 800.  On est des purs et durs, inconditionnels de Triumph, des vrais motards amateurs d’huile, de sel et de vinaigre dans nos fish‘n chips et certains roulent en BM ? Esprit du club es tu là ?  Une autre machine attire le regard des passants. Il faut dire qu’elle le mérite ... Un coup de crayon exceptionnel, un moteur structuré comme la voûte d’une cathédrale, une musique impressionnante. Pas de doutes, ce doit être une Triumph ! Pas vraiment ... l’un d’entre nous a osé, et c’est sur une splendide Harley Road King qu’il participe à la première sortie de l’année du TPC. Une chasuble, une BMW, et une Harley au sein du Triumph Paris Club !  Un vrai cauchemar ! Les vieux grognards grognons vont faire signer une pétition pour exiger la démission du président ... Faire une manif entre République et Nation, des têtes vont tomber ! Et bien OUI, l’esprit du Triumph Paris Club est bien là, fidèle aux valeurs originelles du club. Impossible de ne pas identifier notre club lors de notre rassemblement : presque toute la gamme des modèles sortis d’Hinckley s’y retrouve en grand nombre.  Au TPC, pas de sectarisme, toutes les motos sont accueillies dès lors que le propriétaire apprécie notre marque préférée.  Ce sont les membres qui font la richesse de notre club, pas seulement la marque sur le réservoir. La chasuble permet d’aider les leaders à rouler dans l’esprit TPC sans craindre de perdre un participant. Le rythme de nos sorties est loin d’être plan-plan. Le pilote de la Road King impose le respect, c’est un roi de la route qui trouve sa place au milieu du peloton, cerné de Bonnevilles, Speed et autres Street Triple. Il accepte en plus de porter la chasuble du gentleman fermeur ! La nouvelle saison s’annonce exceptionnelle ! Les petites nouveautés présentées dans cet édito de printemps contribueront à son succès. JJ - président du TPC
 
Hiver 2010/11

Bonne Année, voilà un bon titre pour faire la transition entre 2010 et 2011 car il marche dans les deux sens : rétrospectif et prospectif. Il suffit d’aller jeter un coup d’œil sur les différentes rubriques de ce site ainsi que sur le forum "typé TPC", pour se faire une idée de la bonne année que fut 2010 pour le Triumph Paris Club ! Un programme de sorties de grande richesse avec en moyenne deux balades par mois, avec son lot de « classiques » comme la Baie de Somme, le Vexin, la Champagne, la vallée de l’Automne, avec ses aventures pleines de surprises comme la grande virée de quatre jours en Forêt Noire ou la semaine aux 100 cols en Août. L’année fut marquée par le retour du rendez-vous mensuel sur Paris qui reprend une belle tradition de convivialité du TPC. La fête du club nous permit de nous retrouver début juillet autour d’un BBQ très sympa. La solidarité entre membres a permis d’aider ceux qui auraient pu se retrouver dans des situations ennuyeuses sur le bord de la route. Plusieurs nouveaux membres se sont investis à fond pour dynamiser le calendrier et le forum. Notre AG de Novembre nous offrit l’occasion de revoir tous ces bons moments grâce à Yannick qui assure la mémoire du club avec des clips vidéo extraordinaires. L’esprit des origines du club créé en 1995 a été conservé. Les plus anciens membres veillent à ne pas trahir la volonté des fondateurs. Pour être membre, il faut aimer la marque Triumph mais l’on peut rouler sur de moins bonnes machines ;-)
Le TPC est un club qui marche, non ... qui roule fort ! A chaque sortie s’exprime la personnalité du concepteur de la journée ; un peu plus de vieilles pierres et de cathédrales pour l’un, un peu plus de roulage intense pour l’autre, mais toujours l’envie de faire plaisir et de se faire plaisir sur la route au sein d’un groupe d’une dizaine de motos. Au TPC on adopte un rythme équilibré : entre Harley et GSXR . On n’est pas là pour se faire peur ! Si la moto est une passion pour nous, c’est une passion raisonnable ! On aime les oxymores au TPC ! Parfois, lorsque le contexte s’y prête, certains d’entre nous s’extirpent du peloton et tracent de belles trajectoires comme le réclament leurs moteurs trois cylindres. L’AG a montré une très forte implication de l’ensemble des adhérents : trente présents ! Le taux de renouvellement des adhésions est flatteur pour les membres du bureau et son président. Pas de batailles de pouvoir entre nous, le goût d’une certaine harmonie dans le respect de chacun. Voilà l’un des secrets du succès de notre club. Nous nous retrouverons en février pour établir le calendrier de nos sorties en 2011. Les projets s’esquissent déjà sur le forum : une journée circuit rien que pour nous avec un instructeur, l’Alsace et la Forêt Noire ou l’Auvergne ou la Provence pour le week-end de l’Ascension annoncent de grands moments. Bonne Année ! JJ - président du TPC

 
Eté 2010

Au ralenti ... pas à l'arrêt ! Avec l’été vient souvent le temps des vacances; même si cette évidence ne l’est pas pour tout le monde, c’est le moment où nos activités de club de moto sont au ralenti; pour autant, l’été 2010 aura permis à quelques membres de se retrouver pour de mémorables balades. Une virée belge du côté de Tournai, une autre vers Chimay en Juillet; une expédition des 100 cols dans les Alpes et Pyrénées; quelques balades improvisées à la dernière minute grâce à la liste de diffusion et au forum. Pas mal pour le TPC qui a souvent fait relâche en Juillet et Août ! Triumph, comme le TPC,  se porte bien ! Le 18 septembre Hinckley célèbrera le 20ème anniversaire de la reprise des activités de notre marque préférée. Quel succès ! Le pari était audacieux pour ne pas dire complètement fou : faire renaître de ses cendres une marque qui avait, certes connu de glorieuses heures, mais qui avait surtout pris dix longueurs de retard face à la concurrence japonaise. Aujourd’hui, Triumph est redevenu un acteur majeur du marché moto. Fini les flaques d’huile sous les moteurs, fini l’obligation de s’y connaitre en mécanique pour en avoir une et la garder longtemps; au club plusieurs heureux propriétaires roulent sur des machines avec plus de 100 000 KM au compteur et n’hésitent pas à partir pour de longues sorties; quand on voit l’état de leurs machines on est bluffé ! Un look indémodable, un moteur qui respire la bonne santé à tous les régimes ! Avec la Daytona 675, Triumph a révolutionné les modèles « mid size » . On dit avec insistance qu’ils prépareraient une « grosse » 1000 cm3 pour rivaliser avec les japonais. Le modeste président de l’association qui écrit ces lignes n’est pas sûr que ce soit un bon choix. La 675 est une sportive qui peut être exploitée sur route comme sur circuit; le couple est très présent dès 2000 tours et les montés en régimes sont ... à essayer pour voir. De loin le meilleur produit du marché ! Alors à quoi bon essayer de battre la concurrence avec des machines qui ne peuvent s’exprimer vraiment que sur circuit et qui sont quasi inexploitable dans d’autres lieux ?  De même, l’on peut s’interroger sur la pertinence de la Thunderbird bicylindre; la machine est belle, elle se veut concurrente de Harley, mais quand on aime ce type de machines je ne suis pas sûr que l’on va s’intéresser à la production outre Manche. Une nouvelle Sport Gt vient de sortir, elle devrait satisfaire les amateurs de belles machines, confortables et toniques comme on les aime. La Rocket III fait toujours se retourner les passants et arrache le bitume avec son couple phénoménal. Les Speed et Street triple se vendent comme des petits pains : normal ces motos sont fabuleuses. Avec une telle gamme de nouveautés qui complètent le créneau nostalgie des Bonneville et Thruxton, Triumph possède de sacrés atouts pour satisfaire les amoureux de balades que nous sommes !     JJ - président du TPC

 
Printemps 2010

... On roule ! Ensemble ! Lors de notre dernière assemblée générale nous avons collectivement confirmé notre souhait de ne pas dépasser le nombre de 40 motos  inscrites sur la liste des adhérents. Nous serons sans doute complet dans quelques jours car nous recevons des demandes d’inscription toutes les semaines. Pour le président de l’association, pour le bureau et l’ensemble des membres du club c’est une immense satisfaction. Les nouveaux qui ont participé à leurs premières sorties sont ravis et regrettent de ne pas l’avoir fait plus tôt, les anciens renouvellent leur adhésion sans hésiter. L’une des clés de ce succès réside dans l’équilibre que nous avons trouvé après quinze années d’expérience. Au TPC,  pas de sous groupe défini par l’âge, le genre, l’orientation sexuelle, le métier,  le type de pilotage, c’est quoi tous ces clubs des « over 50’s » des « women only », des célibataires cherchant l’âme sœur, des exclusifs Ducati, Harley et autres ? Au TPC tout le monde peut se sentir bien accueilli. Une seule caractéristique nous rassemble : notre goût prononcé pour les balades en groupe de motos ; c’est le ciment qui assure notre cohésion. On roule ! On roule ensemble ! On roule pour se faire plaisir, sans se faire peur. Pas de course entre nous ! Les plus rapides on le droit de s’amuser comme ils l’entendent, il suffit qu’ils fassent une pause de temps en temps pour attendre les autres ; les plus lents savent qu’ils seront au rendez-vous de l’amitié quelques petites minutes plus tard. Cette année encore, le calendrier a été composé avec ce souci de l’équilibre. Nous avons des WE deux jours (Normandie, nuit insolite) des balades journées (Chevreuse, Vexin, le salon de Pecquencourt, la Baie de Somme, la Champagne, les Ardennes). Le WE 4 jours autour du jeudi de l’Ascension nous conduira en Forêt Noire pour une reprise de l’an dernier ! On fera un barbecue géant le 4 Juillet, comme ça nous pourrons dire que des millions d’américains célèbrent la fête du club avec nous ! JJ - président du TPC

 
Hiver 2009/10

La météo annonçait de gros nuages ponctués de violentes averses ; pour un jour d’assemblée  générale d’une association de motards ( déjà pas facile à gérer ! ) , qui plus est de fans de Triumph ( ingérables  ;-) ( au 37 ème degré ndlr..), au goût prononcé pour l’indépendance d’esprit, la métaphore météorologique pouvait faire craindre des orages, sans la moindre éclaircie !
Les prévisionnistes s’étaient trompés, les routes étaient bien mouillées mais la pluie nous épargna. L’AG se déroula dans une très bonne ambiance, avec un certain éclat mais sans éclats de voix ! Seuls 5 membres vinrent à moto, les autres savaient qu’au TPC, l’on privilégie la moto dans de bonnes conditions pour mieux profiter de nos machines; personne pour donner des leçons culpabilisatrices du type « quand on est motard on roule par tous les temps », chacun vient comme il veut, ce qui compte c’est qu’il soit là ! Un radar censé contribuer à notre sécurité ( en fait merveilleusement placé pour récolter son  lot de taxes  sur l’autoroute A1 )  provoqua la chute ( sans graves conséquences ) de l’un d’entre nous. La scène est hélas de plus en plus fréquente : On voit le radar et l’on écrase les freins par réflexe; sur route mouillée l’effet est garanti : digne d’un bon balayage de judo, la roue avant se dérobe et le motard glisse au milieu des voitures ! Pas de doutes,  les radars sont un vrai progrès pour la sécurité !!!
Une nouveauté pour cette AG 2009 : une salle équipée d’un vidéo-projecteur. Dorénavant, il sera difficile de s’en passer ;-) les tables étaient disposées pour favoriser les échanges entre convives et permettre de regarder le DVD conçu par Yannick, le webmestre du club ( diaporama visible en ligne sur la visionneuse Dailymotion plus bas sur cette page ). Les images défilaient sur un rythme parfaitement ajusté pour les apprécier, les vidéos de virolos s’enchaînaient, chacun retrouvait les meilleurs moments de l’année. Il y avait des gags : le « vénéré » président casqué, tout de cuir vêtu, à cheval sur un éléphant de foire ( le ridicule ne tue plus depuis longtemps, ndlr ;-) ! Patrick poussant sa Benelli devant un panneau « aller au pas » !  Ou encore la joyeuse équipe qui dans le Morvan n’hésita pas à se faire prendre en photo à Poil ... dans le village éponyme, bien sûr !!!
Le bilan de l’année s’affichait sous nos yeux : excellent ! Que d’évènements ! Que de virages ! Que de bons moments de partage entre nous ! Impossible de mettre en valeur un WE ou une sortie journée ! Rien que du bon !  Une trentaine de membres avaient répondu présent, ce qui illustre la vigueur de notre club et la motivation de ses membres à le faire vivre ! Il y eut des surprises : Jean-jacques à la guitare pour faire chanter en chœur l’hymne du jour : « When the TPC goes for a ride… ». Pierre avait sculpté pour les organisateurs de sortie des verres avec l’écusson du club. Le Président remit le prix « chasse à l’écureuil » à Cédric ( un pain dit « écureuil » et des noisettes ), remercia chacun des participants pour ses contributions aux débats et remit un prix spécial à Yannick M pour son esprit positif et pour le nombre le plus élevé de participations aux évènements du club ( plus de 6000 kilomètres au compteur avec le TPC en 2009 ! ); chacun reçut un T shirt aux couleurs du club et un dernier petit cadeau en forme de clin d’œil à nos moteurs préférés : une bouteille de bière « Triple » à déguster de retour à la maison ! Un vote reconduisit le bureau dans ses fonctions : Jean-Jacques, Président, motivé par un quatrième mandat, Valérie secrétaire hyper efficace et Dominique trésorier auteur d’un brillant exposé de 3’35 pour présenter le bilan comptable 2009. La réunion calendrier où l’on décidera collectivement des sorties 2010 se déroulera le dimanche 7 février 2010. D’ici là, à la demande de nombreux adhérents, le club devrait renouer avec une tradition sympa, celle d’une rencontre mensuelle informelle autour d’un pot. L’année s’annonce riche ! (album ag 2009) JJ - président du TPC

 
Automne 2009

Le Triumph Paris Club se convertit à la vague verte ! Difficile de lui échapper: tous les matins on a droit à des informations "fiables" du type « le réchauffement climatique a provoqué un tremblement de terre en Malaisie » ;  le soir, rubrique « c’est ma terre » ou les chroniques de Monsieur Hulot lavent les cerveaux et préparent l’exclusion sociale de ceux qui ne sont pas encore convertis au meilleur des mondes de demain. Je m’incline, modeste président du Triumph Paris Club, et tel un bon jardinier, regarde le fruit des récoltes de l’année et prépare les semences pour 2010 ! Cette année fut encore un grand cru ! Trois longs Week-End au printemps (Alpes Mancelles, Forêt Noire, Morvan), des balades découvertes (Elevage d’autruches, Toueur), des premières (le semi marathon de St Witz, une mention dans Moto Mag), des classiques (Normandie, Champagne, la Baie de Somme), des pique-nique au pied de cathédrales ou sur la plage. Des milliers de kilomètres de virages en compagnie de motards responsables qui savent concilier sécurité et plaisir de piloter. Nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier ces bons moments passés autour de nos machines. Les anciens membres restent au club et de nouveaux visages nous rejoignent. Pas de doutes, partout où nous passons, notre identité Triumph saute aux yeux, ainsi que notre esprit d’ouverture ! Quel bonheur de rouler sur une Triumph aux côtés de membres en Benelli, BMW, Ducati, Morini ou Voxan ! Nous avons réussi, lors de nos sorties (et ce n’est pas une mince affaire pour un club de moto) à concilier l’esprit « arsouille » et balade, pour le plaisir de tous. Pas un seul membre du club ne rentre chez lui en se disant qu’il aurait mieux fait de rester chez lui ! Du motard en Bonneville à celui de la Daytona 675, chacun se régale ! Le Triumph Paris Club, c’est aussi un « club de rencontres » où beaucoup d’univers professionnels se côtoient. Un club où beaucoup font partager leurs passions et où chacun est invité à s’investir, s’il le souhaite, dans la préparation de sorties ou l’organisation d’un BBQ ! Mais nous avons aussi fait le choix volontaire de nous limiter en nombre (choix de 40 membres max décidé en 2008) afin de garder une taille humaine ! Un bureau motivé, impliqué à fond dans la vie du club, un Président « vénéré » (au 27ème degré, ndlr) par ses membres, un webmestre qui croule sous les photos, les vidéos et les commentaires après chaque sortie pour fabriquer une nouvelle page à ce site ... Quel bonheur ! Mais la saison n’est pas encore finie. Ce sera même un festival d’automne ! Cette année, exceptionnelle par sa richesse, s’achèvera le 8 Novembre avec notre Assemblée Générale où l’on commencera à semer pour la saison 2010 ! JJ - président du TPC

 
Eté 2009
Le printemps a permis à ceux qui se demande parfois à quoi sert un club de moto comme le nôtre de comprendre…
On roule entre amis et on progresse ! Entre les premières sorties en Mars et la fin du mois de Juin, entre le début et la fin des WE, un monde de progression ! Vitesse, prise d’angle, lecture de la route, maîtrise, aisance, tout s’améliore au contact des autres membres du groupe !  Pas de rythme imposé par qui que ce soit, chacun se fait plaisir, à son niveau de pilotage ! Pas de motard en chasuble jaune pour ouvrir ou fermer le groupe avec un sifflet à la bouche ! La moto au TPC, c’est l’idée d’une certaine liberté, le goût de sortir un peu des lignes qui entravent les mouvements.
On ne fait pas n’importe quoi non plus ! Le chrono sur route ouverte ? ... non merci ! Les circuits sont là pour ça ! Trop de radars, trop de voitures, trop de dangers pour prendre le risque de se faire peur ! A chaque sortie, un leader organisateur passe des heures à chercher des routes fabuleuses ; on le suit et en cas de problème, on dispose d’un road book qui permet de retrouver le groupe ; on mange dans de bons restaurants ou on s’installe sur l’herbe pour un pique nique !
On sent bien que la crise économique est là, même si l’on n’est pas directement touché, on ne peut pas ne pas y penser mais on ne se laisse pas gagner par l’inquiétude ; quand on roule avec le TPC on laisse les soucis derrière soi et tant qu’on peut mettre de l’essence sans sucre dans nos réservoirs … ;-)
Au club, une multitude de personnalités aux talents divers et variés garantie un enrichissement personnel de qualité. Vous n’y connsaissez rien en mécanique ? Au TPC vous pourrez poser toutes les questions que vous n’oseriez pas poser à votre concessionnaire, des experts mécaniciens vous répondront. Vous avez peur de ne pas être au niveau ? Du très bon pilote, au motard qui roule cooool, tout le monde a sa place !
Le printemps a été d’une richesse exceptionnelle ! Allez jeter un coup d’œil à l’album et vous verrez !
Nous avions un slogan en forme de promesse pour ce début de saison : YES ! WEEK END !
Promesse tenue ! Trois WE magnifiques au compteur en Mai : Alpes Mancelles, Forêt Noire, Morvan !
Les participants unanimes sont revenus enchantés, convaincus qu’ils avaient passé des moments inoubliables grâce au club. 
 
Printemps 2009
Yes Weekend !
A peine sortis de l’hiver, plus ou moins patraques, souffrant d’un syndrome virolos déficitaire aïgu, les membres du TPC ont entamé leur convalescence printanière de la plus belle façon : un premier week-end de la saison consacré à la moto. YES ! WEEK-END !
Le samedi 21 Mars, le TPC est entré dans la course ! A l’invitation des organisateurs, le club eut le plaisir d’ouvrir le semi-marathon de St Witz. Sympa de rouler sur toute la largeur de la route ( ah le plaisir de rouler à gauche ;-) ndlr ), de faire un petit coucou aux spectateurs qui pensaient assister à une course à pieds et qui voyaient débouler une dizaine de motos anglaises ! Le lendemain, au cours d’un joli parcours en Vallée de Chevreuse, ce fut l’occasion de constater que nous avions réussi à résoudre une équation compliquée pour tout club de moto : être nombreux et rouler, rouler vraiment, sans trop de retenue, sans penser à chaque instant au risque de strike désastreux. Tout grand club qui se respecte se doit d’avoir un beau calendrier pour faire rêver les foules. Nous avons le nôtre et il est en ligne ! Regardez le vite ! il annonce une saison magnifique ! Des sorties journée alliant découvertes pittoresques (un toueur, une brasserie, des autruches, des châteaux et cathédrales) et routes exceptionnelles; des week-ends prometteurs dans les Alpes Mancelles, dans le Morvan, à St Malo, en Forêt Noire ! YES ! WEEK-END ! Au TPC, on évite de parler politique ou religion; on préfère des sujets autrement plus sérieux; on se demande si l’on a bien l’âge de nos carters, si l’essence F lave plus blanc que le WD-40, si trois pots au bistrot du coin valent un trois en un sur la route, si la triple est à la bière ce que le triple de Triumph est à la moto : ce qui se fait de mieux au monde ! Si vous voulez nous rejoindre et reprendre ce qui sera notre slogan en 2009 « YES !WEEK-END !
 
Janvier 2009
Hivernage ! Inutile de consulter le calendrier, un petit coup d’œil dehors et l’on comprend que nous sommes au cœur de l’hiver et que pour les belles balades sans trop de retenue du côté de la poignée droite il va falloir attendre. Hivernage donc pour le TPC, mais hivernage ne veut pas dire hibernation. On se voit autour d’une galette (18 janvier - Chalet des Cascades, les Vaux de Cernay en Vallée de Chevreuse), on s’échange des projets de petites virées et de grands voyages, on se met à la batterie qu’il faut bien recharger de temps en temps, on regarde nos machines en se disant que la nôtre est la plus chouette dont on puisse rêver ou on fantasme sur les magazines spécialisés (dans la moto !!!) en se disant que cette année on va enfin pouvoir s’offrir une (nouvelle)Triumph. Triumph se porte bien ! Avec la Street Triple, la marque est entrée dans le top ten des meilleures ventes de l’année en 2008. Ce qui est très fort, c’est que ce succès ne nuit en rien à l’image un peut « décalée » de la marque qui aime cultiver sa différence; chaque modèle de la gamme possède une identité forte qui reflète celle de son propriétaire.
Au club on apprécie les balades en petit groupe mais on ne veut pas devenir une « usine » où personne ne se connait. Nous avons décidé en Assemblée Générale de ne pas dépasser le nombre de 40 membres sur une année et de constituer des groupes d’une dizaine de motos lors de nos grosses sorties. C’est bien d’être nombreux mais au-delà d’une dizaine on se suit en convoi, on ne roule plus vraiment. Lors des arrêts pour laisser les moteurs se reposer, tout le monde se retrouve pour se balader dans des coins sympas, autour d’un bon repas, d’un pot ou d’un pique-nique champêtre.
Autant d’occasions de mieux se connaître, de transformer de simples « connaissances » en amis pour longtemps. Le Dimanche 22 Mars, nous ferons notre balade de début de saison dans le Vexin et en Vallée de Chevreuse. Nous établirons ensemble le calendrier des sorties et activités du club en fonction des souhaits exprimés par les membres. N’hésitez pas à prendre contact avec nous ! JJ (Président
 
Automne 2008
2008 TPC Vintage Year !
Chaque année, les œnologues de la vallée du Douro, réunis par l’Institut du Vin de Porto, décident d’attribuer le label « vintage » à une récolte et une production d’une qualité exceptionnelle. 2008 est une année « vintage » pour le Triumph Paris Club ! Grand cru composé d’un assemblage humain de premier ordre. La passion pour la marque Triumph assure une grande homogénéité au groupe, unis ne veut pas dire identiques, où chacun serait le clone de l’autre ! Entre les jeunes qui nous ont rejoint, les permis récents qui découvrent le bonheur de rouler en groupe à moto, les vieux grognards pas grognons qui ont connu les premières Bonneville et ont tapissé leurs murs de posters d’Ago et de Mike the Bike les échanges sont riches. Notre unité tient à ces différences que nous cultivons.
Le calendrier du club élaboré collectivement, a permis un dosage équilibré entre les week-ends et les sorties journée.
Les road books élaborés par un nombre très large de membres actifs pétillent de surprises ; que de virages à consommer sans modération ! A un début de saison d’exception, il fallait ajouter une rentrée magnifique. Ce sera chose faite avec une sortie qui s’imposait pour une année « Grand Cru » : Champagne pour tout le monde ! (le dimanche 21 Septembre !). JJ (Président )
 
Printemps été 2008
Le Triumph Paris Club réunit une trentaine de membres amoureux de la marque anglaise.
Nous avons presque tous roulé sur d’autres machines avant de découvrir et d’apprécier la spécificité d’une Triumph, c’est pourquoi nous ne sommes pas sectaires et accueillons toute personne désireuse de partager notre passion. Nous aimons la différence de nos machines que l’on reconnaît tout de suite sur n’importe quel parking, paddock ou circuit. Motos historiques de Meriden ou Coventry ou motos de la renaissance d’Hinckley depuis 1990, le coup de crayon des dessinateurs, le sens de l’innovation des ingénieurs, la puissante harmonie sonore des échappements les rendent inimitables. Le trois cylindres s’impose aujourd’hui avec éclat : ce n’est pas un fade compromis entre deux et quatre, c’est le Graal de la moto enfin retrouvé ! La pêche, la patate, la gnack du twin, sans ses accès de mauvaise humeur ; la souplesse, la puissance et la gloire du four sans ses façons de moteur électrique. Au TPC, on aime rouler sur des petites départementales et l’on évite les voies rapides insipides; que l’on soit plutôt « balade et châteaux » ou « arsouille roule toujours », chacun trouve sa place.Si vous habitez en Ile de France, dans le grand bassin parisien, n’hésitez pas à nous contacter pour trouver la vôtre ! Les inscriptions 2008 (20 euros) seront closes à la mi-saison du calendrier du club (fin Juin). JJ (Président )
 
Janvier 2008

Le TPC a lui aussi connu une forte progression en 2007. La liste des adhérents s'est étoffée. Aujourd'hui nous sommes une trentaine, ce qui permet de garder au club sa convivialité et d'assurer le succès de la participation aux sorties. La cotisation modique à 20 euros ainsi que la mobilisation des anciens pour faire découvrir le club ont permis d'atteindre cet objectif. Le profil des adhérents a sensiblement évolué : plus de femmes, plus de jeunes, un goût plus marqué pour les balades sur le "couple" (sic). Les amateurs de hauts régimes ne sont pas oubliés. Au TPC, chaque participant à une sortie trouve naturellement des partenaires de route et choisit le rythme qui lui convient pour se faire plaisir, en toute liberté. Nous avons connu le frisson de la compétition de haut niveau en participant, par procuration, aux 24H du Mans en soutenant les efforts de Jean-Pierre Bondu sur sa Daytona 675. Le week-end de l'Ascension est traditionnellement un moment fort de la vie du club. 2007 n'a pas fait exception. La grande balade sur 4 jours dans le Sud-Ouest à réjoui la quinzaine de participants. On a lâché les chevaux sur des routes à consommer sans modération. ( on a testé aussi la limite d'autonomie ndlr ;-) Les sorties journée ont permis de se régaler (itinéraires et restaurants) sans trop s'éloigner de Paris. On a cherché et trouvé des itinéraires splendides avec des épingles, des grandes courbes et des lacets dignes des Cévennes, à moins d'une heure de Paris.

En tout une dizaine d'évènements préparés par une petite équipe bénévole motivée. Il suffit de consulter l'album, non exhaustif, pour se faire une petite idée de la richesse des activités du club en 2007.  Les membres du club se réunissent deux fois dans l'année, (Mars et Septembre) lors de sorties journée. Le calendrier de la saison sera établi collectivement au cours de la première sortie de l'année (13 Mars 2008)

 
Septembre 2007
Le TPC est un club qui concilie deux approches de la moto: balade et château et arsouille roule toujours. Chacun roule à son rythme et se fait plaisir. Les pilotes rapides arrivent au château pour la visite ou au restau un peu plus tôt que ceux qui musardent. Tout le monde à plaisir à se retrouver et cultive son goût pour la différence. Triumph a une longue tradition de succès en compétition.Pendant longtemps la marque anglaise fut l'une des références et souvent la référence sur tous les types de circuit du monde. Nous sommes heureux de vivre le retour de Triumph au plus haut niveau. Quand on regarde la gamme Triumph de près, on s'aperçoit que la marque a lancé ces dernières années des machines qui s'imposent comme numéro un dans chaque catégorie: la Daytona 675 gagne des championnats, la Street Triple qui en est issue est le meilleur petit roadster du moment, comme son ainée la Speed Triple chez les plus de 1000Cm3! La Rocket III a fait exploser le concept de custom puissant, les nouvelles Bonnevilles et autre Thruxtons s'inspirent du passé glorieux pour s'imposer dans le genre classique ! Bravo Triumph ! Et à l'occasion du Mondial du Deux Roues, rendez-vous sur le stand TRIUMPH le 5 octobre entre 19h et 19h30 !
 
Juin 2007
Le TPC est un club qui concilie deux approches de la moto: balade et château et arsouille roule toujours. Chacun roule à son rythme et se fait plaisir. Les pilotes rapides arrivent au château pour la visite ou au restau un peu plus tôt que ceux qui musardent. Tout le monde à plaisir à se retrouver et cultive son goût pour la différence. Ce sera le cas le 10 Juin ! Champagne pour les membres du club (à consommer sans modération car il s'agira d'une balade dans la région d'Epernay). Le 24 Juin le TPC suivra les boucles de la Seine et ira découvrir la côte Normande. En Juillet et Août nous laisserons les vacanciers envahir nos routes préférées.
Septembre, c'est la rentrée : Réunion de travail (c'est du sérieux ce club!!!) du TPC le deuxième samedi du mois, le 8 Septembre, pour faire le bilan de la saison, regarder les photos des sorties passées, préparer la fin de l'année. Le 16 Septembre journée du patrimoine avec reprise de la superbe sortie de Mars vers le Château de la Roche Guyon. Le 23 Septembre nous irons soutenir le Président du club lors des 5H d'enduro de Vincy en Seine et Marne.
 
Décembre 2006 / Janvier 2007
Le TPC se réunira le deuxième samedi des mois de Mars, Juin, Septembre avec RDV à 12h porte Maillot et un départ vers une brasserie à 12h30. ( 10 mars / 9 juin / 8 septembre ) Notez le bien sur vos calepins ! Le premier R.V. réunion du TPC sera donc le samedi 10 Mars 2007 . En fonction du temps on envisagera une petite balade ( Vallée de Chevreuse ? ). Nous fixerons le calendrier des sorties et activités lors de la réunion. Les zentils membres du TPC sont donc invités à cogiter d'ici là les plus belles sorties avec virolos, beaux paysages et le tuturel qui va bien avec ! Première sortie journée de 2007 : elle aura lieu le dimanche 25 Mars et pourrait s'appeler "Vexin Tour" pour faire British, avec La Roche Guyon ou Fourge pour le repas. Le road book est fait; les petites routes sont superbes. Le R.V. se fera entre 9H30 et 10H Porte Maillot. Pour la suite il y a déjà quelques propositions : 3 jours en Sarthe, 2 jours pour le Super bike en Octobre à Magny et qq sorties journées. D'ici là, le TPC vous souhaite un zoyeux Noël et un réveillon tip-top comme il faut ! et bien sûr .... une superbe et fantastique année 2007
   
Septembre / Octobre 2006

La belle rentrée. Une petite Daytona 675 s'est frottée aux 1000 RRRR japonaises durant le Bol d'Or. Non seulement elle a terminé l'épreuve mais en plus elle se classe 31 ème. Well done ! Sinon, les photos de la nouvelle Tiger traduisent une orientation routière plus marquée, limite supermotard. Why not ? En attendant le salon de Cologne où Triumph devrait aussi présenter une Rocket 3 GT ainsi que des Speed et Sprint ST mark 2, on peut toujours rouler.

   
Avril 2006
Amateur de Triumph, présent, passé ou futur, un bon conseil : En avril ne te contentes pas de remonter les files, adhères au TPC et quitte la ville. Du Nord au Sud et d'Est en Ouest, le programme des balades à venir te permettra de découvrir les beaux coins de France, parole de Tépéciste. Bref magnes-toi, on ne t'attendra pas longtemps, on a de la belle et bonne route à faire.
   
Février / Mars 2006
Oyez, Oyez membres et sympathisants du TPC : l'heure de la reprise a sonné. Tenez-vous prêts, pneus gonflés et chaîne graissée, car cette année, promis juré, de nombreux kilomètres vous ferez. Le calendrier des sorties, il vous faut dès maintenant consulter.  Vous verrez, il y a de quoi se régaler. Il y a toujours une bonne raison de rouler... quand on adhère au TPC ! ( quelles rimes riches ... NDLR )
Décembre 2005 / Janvier 2006
C'est la trêve des arsouilleurs. Les poignées chauffantes ne figurant pas dans liste des options Triumph, les trois pattes restent pour la plupart à l'écurie en attendant le redoux. Sage précaution... Car si certains motards croient encore au Père Noël, cette année c'est le Père Fouettard qui est passé. Dans sa hotte, un aller simple pour la prison à l'intention des débrideurs de moteurs. Une fois enfermés, ceux là ne grossiront plus les stats de la sécurité routière. CQFD.  Amis lecteurs de ce site, si une ballade en 2006 avec le club vous tente, n'hésitez plus ! L'assemblée générale a déjà permis de lancer un certain nombre de projets de petites et grandes virées ( en Triumph ou sur d'autres motos ;-) elles seront très bientôt en ligne dans la rubrique programme du site ! Et gaffe ... les routes sont très glissantes par les temps qui courent ....Une bonne Triumph, c'est une Triumph qui roule .... pas une Triumph qui attend l'expert de l'assurance chez votre concessionnaire ....Et enfin , le Triumph Paris Club et tous ses membres vous souhaitent de très bonnes fêtes !
Septembre / Octobre 2005
L'actualité du moment c’est bien entendu les deux nouveautés qui viendront renforcer la gamme Triumph en 2006. Les jeux sont faits, il s’agit de la Daytona 675 et de la Scrambler 900. La première hérite enfin d’un trois cylindres et sera certainement une arme sur circuit. La seconde se présente comme superbe remake de la TR6 C de Steve Mc Queen dans « La Grande Evasion », avec lequel on pourra toujours se faire un film… Ceci dit, l’important c’est de rouler. Alors que ce soit avec deux ou trois cylindres, ne ratez pas la prochaine sortie du TPC !
Juillet / Août 2005
Juillet août, c'est pour beaucoup d'entre-nous la trêve des arsouilleurs, famille oblige. Pour tuer le temps sur la plage en attendant la rentrée, vous pouvez toujours essayer d'imaginer qu'elles seront les deux grosses nouveautés que Triumph présentera au salon de Paris. Sur le web, les paris vont bon train. Après avoir entendu parlé d'une « petite » sportive trois cylindres de 675 cc, voilà maintenant que des noms comme Trident Racer, Hurricane et même Slipery Sam (les anciens apprécieront) circulent sur le Net. D'aucuns évoquent même une maxi Bonnie dont le bicylindre de 1500 cc serait dérivé du 2,3 l de la Rocket III. La vérité sur le stand Triumph du Mondial en septembre. D'ici là, bonne baignade et gaffe à la canicule, notre trois pattes bien aimé pourrait surchauffer !
Avril / Mai / Juin 2005
Voici les beaux jours revenus, et avec eux le sourire sur les visages des sympathiques membres du TPC. Car la saison bat son plein. Les trois pattes hurlent dans la campagne. Arsouille et culture sont comme d'habitude au programme. Après avoir ausculté les entrailles d'un sous marin atomique échoué dans le Cotentin, nous avons appris à construire un château fort en Bourgogne. Avec un peu de chance, lors de notre prochaine sortie dans la Creuse, nous découvrirons comment traire une vache. Non seulement le TPC vous distrait mais en plus il vous instruit. Et tout cela pour une cotisation des plus modestes. Le rêve !
Mars 2005
Les premiers exemplaires des Sprint ST et Speed Triple millésime 2005 sont arrivées chez les concessionnaires... et les commentaires vont bon train. Comment le nouveau trois cylindres fonctionne-t-il ? Emet-il un bruit sympa ? Le carénage de la nouvelle Sprint protège-t-il mieux ? Le Speed est-il moins tape-cul ? Autant de questions existentielles auxquelles vous trouverez une réponse en vous rendant dans le réseau Triumph   qui organise des essais du 31 mars au 30 avril. D'ici là, n'oubliez pas de rouler, de préférence avec le TPC qui organise (enfin après la fonte des neiges) sa première sortie de l'année le 13 Mars. Les curieux sont les bienvenus > voir Programme . Nombreuses manifestations TRIUMPH en perspectives : Les Triple Days auront lieu les : jeudi 31 mars, vendredi 1er avril (ce n'est pas une blague !), samedi 2 avril, et dimanche 3 avril, chez les concessionnaires de notre marque favorite. Ce sera l'occasion pour tous les TPC'istes d'essayer les nouveaux modèles Sprint ST et Speed Triple.TRIUMPH National Days les 18-19 juin : Ces deux journées, exclusivement réservées aux possesseurs de TRIUMPH (les possesseurs d'autres marques doivent se précipiter chez le plus proche concessionnaire)se dérouleront sur le circuit du Mas du Clos (près d'Aubusson). Au programme des festivités : du sport, avec des sessions de roulage sur ce circuit, du tourisme, pour découvrir la région, des animations... etc... Contact : bertrand.goyez@triumph.co.uk Dans la presse spécialisée on commence à entrevoir les nouveaux modèles qui sortiront en 2006 (TRIUMPH a prévu de créer 2 nouveaux modèles chaque année à partir de 2005). Il s'agirait d'un nouveau 3 cylindres de 675 cm3 qui remplacera le 4 cylindres de la Daytona 600 et de la Speed Four.
Février 2005
par Thierry: Triumph France démarre 2005 sur les chapeaux de roues en affichant des ventes en progression de plus de 40% comparé à 2004. Faut-il y voir l’effet des promos sensationnelles pratiquées par certains concessionnaires ? Sans doute et peu importe. Si certains motards ont acheté une remise, ils vont vite découvrir qu’ils ont eu en prime une sacrée moto. A part cela, le TPC ne va pas tarder à sortir de tanière. La première sortie de l’année est prévue le 27 février pour une petite remise en forme, des hommes et de leurs montures, dans les environs de Fontainebleau. Une bonne occasion pour les curieux qui se promènent sur ce site de participer à une sortie pour en jauger l’ambiance. Venez nombreux, cela ne vous engage en rien, d’autant que, motards avant tout, nous accueillons volontiers les étourdis qui roulent sur une autre marque… à condition bien sûr qu’ils rêvent qu’ils roulent en Triumph la nuit ... !
Décembre 2004 / Janvier 2005
par Thierry: Bonne année sur 2 roues (anglaises de préférence) 2004 aura été une grande année pour Triumph dont le travail aura été récompensé par de nombreux prix. Les derniers en date sont les trois MCN Award attribués par le renommé magazine anglais: Rocket 3 élue cruiser et moto de l'année,  plus le prix de société de l'année. En ce qui nous concerne, avant de féliciter Triumph, nous attendrons de pouvoir essayer les deux attractions de son millésime 2005, à savoir les nouvelles Speed Triple et Sprint ST bien plus adaptées à notre façon de rouler que la monstrueuse Rocket. Ces essais ne sauraient tarder et, bien sûr, nous vous en ferons un compte rendu détaillé. En attendant, gaffe aux plaques de verglas et aux jumelles qui continuent à nous épier lorsque la températures descend en dessous de zéro. Mais pour plagier une vieille, très vieille publicité de la marque: "It's easy on a Triumph!"
Septembre 2004

par André : A la veille de l’ouverture du salon de la moto de Munich où seront présentés de nouveaux modèles TRIUMPH, il est intéressant de jeter un regard dans les rétroviseurs pour analyser l’évolution de notre marque favorite. Au début 1997, avec la création du nouveau moteur 3 cylindres qui équipera toute la gamme, TRIUMPH a anticipé sur les choix techniques qui s’imposeront progressivement à toutes les autres marques :

>> gestion numérique pour l’injection et l’allumage moteur et le contrôle général du véhicule ,
>> boîte de vitesses à 6 rapports ,
>> suspension mono-amortisseur et mono-bras.

Il est révélateur de constater que les marques japonaises, que l’on situe généralement à la pointe de l’innovation technologique, n’abandonneront les carburateurs qu’au début de cette année, contraints et forcés de se conformer à la législation européenne. TRIUMPH, plutôt que d’imiter les autres marques a voulu se créer une forte identité :

>> Le moteur 3 cylindres qui combine judicieusement la régularité cyclique du 4 cylindres en ligne japonais et le couple aux moyens régimes du bicylindre en V italien. Il est révélateur que pour sa renaissance, la marque BENELLI a adopté les mêmes concepts que TRIUMPH.

>> Encore le moteur 3 cylindres pour l’étonnante Rocket III qui renouvelle complétement le genre custom alors que, depuis longtemps, les Américains et Japonais ne produisaient plus que des clones stéréotypés.

>> En référence à son passé prestigieux, avec le twin vertical, TRIUMPH a créé une nouvelle gamme de motos qu’elle s’apprête à décliner en version Scrambler.

En ce qui me concerne, mon avenir motocycliste est limpide. Après avoir été un des premiers à adopter au début 1997 la Speed Triple équipée du moteur 885 cm3 avec laquelle j’ai parcouru 20.000 km, puis le modèle 1999 de cylindrée 955 cm3 qui totalise à ce jour près de 50.000 km, je vais passer à la version 1050 cm3 qui sera commercialisée l’année prochaine.…. Le changement dans la continuité en quelque sorte. Ma conclusion sera que TRIUMPH est la seule marque à proposer des machines dont l’agrément et la disponibilité provoque du plaisir à chaque utilisation… après 34 années de pratique de la moto, André.

   
Juin 2004

par André :

Dragster à 2 roues bientôt en vente libre, TRIUMPH Rocket III, Ce qu'on en dit : http://www.triumph.co.uk

Première moto de production à dépasser la barrière des 2 litres de cylindrée, son nom résume à lui seul tout son potentiel : Rocket III. De l'incomparable sonorité caractéristique du 3 cylindres Triumph jusqu´à son regard inspiré de la Speed Triple, la Rocket III est une Triumph jusqu'aux bout des jantes. Un style unique qui s'inspire du meilleur de la gamme Triumph. Les concepteurs ont combiné ce qu'on associe en général aux motos sportives : puissance et tenue de route à l'essence brute des motos de notre gamme classique. A celà, ils ont ajouté les ornements caractéristiques aux cruisers afin de répondre aux attentes de ce type de clientèle. Les clients ont joué un rôle important lors du développement de la moto. Des groupes de travail du monde entier, et particulièrement aux USA, nous ont confirmé que, dans le monde des « power cruiser », plus il y a de puissance, mieux ce sera. Cependant, ils ont fait 3 autres demandes :

1/ La Rocket III doit être indiscutablement une Triumph, et non un clone de moto plus « conventionnelle »

2/ La moto ne devait pas seulement avoir l'air d'être belle et puissante, il fallait qu'elle le soit mais que la puissance et la tenue de route soit à la hauteur sinon meilleure que celles des motos d'aujourd'hui

3/ Il fallait que la moto est du charisme, une présence.

« Grâce à la Rocket III, plus puissant cruiser du marché, Triumph renforce indéniablement sa présence sur ce segment de marché » explique Ross Clifford, responsable produit chez Triumph. « Nous avons créé une moto qui sort des sentiers battus, pour tous ceux qui recherchent une expérience unique. Au guidon de la Rocket III tous vos sens sont mis à contribution. »
Injection électronique, moteur monté longitudinalement et d'une cylindrée de 2294 cc, le diamètre des pistons est le même que ceux utilisés sur un 10-cylindres d'un « muscle car » américain. Ces chiffres impressionnants ne s'arrêtent pas là : la Rocket III délivre deux fois plus de couple que la plupart des motos de la production actuelle. Pour être précis : 20.3mkg à 2500 t/mn avec 90% du couple disponible dès 1800 t/mn. Avec son couple «titanesque», elle laisse sur place toute la concurrence avec une accélération mesurée à 1,2g !
Ces mesures incroyables ne remettent pas en cause la philosophie Triumph : la Rocket III est conçue pour être admirée, mais aussi pour être pilotée. La partie cycle a fait l'objet de recherche très poussée pour trouver l'équilibre parfait entre la puissance, le couple monstrueux de son moteur, sa maniabilité et sa tenue de route.
Un cadre tubulaire accueille le moteur et la puissance est transmise à l'énorme roue arrière de 240/50 par une transmission à cardan. Les freins avant sont identiques à ceux de la Daytona 955i double disques flottant de 320 mm que mordent des étriers à 4 pistons, le frein AR est un disque de 316 mm avec étrier à double piston.
Son moteur étonnement économique et la capacité de 25 litres du réservoir permettent une autonomie impressionnante.
Aussi remarquable que la puissance du moteur, l'équilibre trouvé entre le châssis et le moteur fait de la Rocket III une machine très facile à prendre en main. L'ergonomie, basé sur celle de la Bonneville America, est parfaite pour la Rocket III, que vous l'utilisiez pour « limer le bitume » ou juste pour attirer les regards ! La moto est équipée d'origine d'une selle arrière amovible disponible en Jet Black ou Cardinal Red. Une large gamme d'accessoires Triumph vous permettra de personnaliser la moto à votre goût.
Pas d'erreur, la Rocket III n'est pas seulement une moto, c'est l'aboutissement d'un rêve...

La fiche technique :MOTEUR
Moteur : 3 cylindres à refroidissement liquide et double arbre à cames en tête
Cylindrée : 2294 cm3
Alésage et Course : 101,6 x 94,3 mm
Compression : 8.7 à 1
Système d'alimentation : Injection séquentielle multipoint
Allumage : Digital de type à induction par le calculateur d'injection
TRANSMISSION
Transmission primaire : Pignons
Transmission secondaire : Acatène
Embrayage : A huile, multi-disques
Boîte de vitesse : 5 rapports
PARTIE CYCLE
Cadre : En acier tubulaire à doubles épines
Bras oscillant : Double en acier
Roue avant : Alliage - 5 rayons - 17 x 3,5 pouces
Roue arrière : Alliage - 5 rayons - 16 x 7,5
Pneu avant : 150/80 V 17
Pneu arrière : 240/50 V 16
Suspension avant : Fourche inversée de 43 mm
Suspension arrière : Double combiné chromés réglable en précontrainte
Frein avant : Doubles disques flottants de 320 mm, étriers à 4 pistons
Frein arrière : Mono-disque 316 mm, étrier à 2 pistons
DIMENSIONS
Longueur : 2480 mm
Largeur : 880 mm
Hauteur : 1105 mm
Hauteur de selle : 740 mm
Empattement : 1690 mm
Angle Braquage / Chasse : 32° / 152 mm
Poids à sec : 320 Kg
Réservoir : 25 litres

PERFORMANCES
Puissance maximale : 142 CV à 5750 tr/min
Couple maximal : 200 Nm à 2500 tr/min

   
Mars 2004

par André, Info : Triumph lance la Thruxton à l'Ace Café
Lieu mythique de la moto, l'Ace Café de Londres vient d'être le théâtre de la présentation presse de la nouvelle Triumph Thruxton, un café racer sur base de Bonneville particulièrement réussi sur le plan esthétique.
Alors que le terme de "café racer" évoque pour beaucoup une époque révolue - celle où dans les années 50, les jeunes ouvriers de Londres, trop fauchés pour se payer une voiture, se tiraient la bourre entre deux bistrots sur des bécanes réduites à leur plus simple expression -, le concept revient aujourd'hui en force, savamment entretenu par une poignée de passionnés sous l'oeil attentif des services marketing des constructeurs.
Sur ce créneau néo-classique, la Triumph Thruxton semble avoir toutes ses chances grâce à son look très flatteur et à sa batterie d'accessoires, malheureusement en option : silencieux racing non homologué (pas importé en France)NDLR*, tête de fourche aux coloris coordonnés, kit sacoches souples, sacoche de réservoir, selle "confort", selle mono, kit poignée passager, cache culasse chromé, pare-chaîne chromé, caches latéraux chromés, cache embrayage chromé, béquille centrale, logos de réservoir et protège-genoux.
Certes, la british n'est pas aussi décoiffante que la Voxan Black Magic designée par Sacha Lakic. Mais proposée à 8.990 € contre 15.000 € pour la française, elle a au moins le mérite de jouer dans la cour des "motos qui roulent" sans se cantonner à celle des "motos de salon" !
L'Ace Café, maison fondée en 1938 au lendemain de la Première Guerre mondiale, pour tenter de résoudre - déjà - les problèmes de circulation dans la capitale britannique, fleurissent autour de Londres les premières voies express urbaines. Construit en 1938 à proximité du nouveau North Circular, l'Ace Café voit donc débouler les usagers de cette nouvelle voie rapide qui viennent s'y restaurer 24h sur 24h. Mais la Deuxième Guerre éclate et en 1940, lors du bombardement de la gare de triage adjacente, l'Ace Café est entièrement rasé et doit déménager dans des locaux provisoires jusqu'en 1949, date de sa reconstruction.
L'après-guerre et les années 50 marquent l'âge d'or de l'Ace Café, qui devient un lieu de rendez-vous incontournable pour traîner et boire un verre en écoutant du rock. Cerné par les voies rapides à la vitesse non réglementée, l'Ace devient alors très vite l'endroit rêvé pour un "arrêt au stand" lors des runs sauvages. On y dispute notamment les célèbres "courses au disque", spécialité locale de l'époque qui consiste à mettre une pièce dans le juke-box, arsouiller comme un malade jusqu'à un endroit donné et revenir avant que le disque soit terminé !
Un samedi soir de mai 1962, l'un des responsables du Club 59, une école religieuse située à proximité, débarque à l'Ace Café au guidon de sa Triumph Speed Twin : le révérend Shergold alias Father Bill, qui s'occupe également de la sécurité routière à l'antenne Londres-Nord du Club des propriétaires de Triumph, souhaite évangéliser les bikers tout en les sensibilisant à la sécurité routière. Contre toute attente, c'est un succès et la presse de l'époque relate abondamment la présence à l'église de tous ces bikers en cuir. Simple coïncidence ou dilution de l'esprit motard dans les bondieuseries du père Bill ? Toujours est-il qu'en 1969 la passion s'essoufle : l'Ace Café ferme ses portes et laisse la place à un entrepôt de pneus...
Silence radio pendant 25 ans jusqu'à ce que, un beau dimanche 4 septembre 1994, 12.000 motards emmenés par un certain Mark Wilsmore viennent rendre hommage à la mémoire de ce lieu devenu mythique. L'opération, qui permet aux anciennes et aux nouvelles générations de motards de partager leur passion, fait un carton. Wilsmore s'accroche à son rêve et, petit à petit, parvient à reconstruire l'endroit. L'Ace Café rouvre alors ses portes samedi 8 septembre 2001, et accueille chaque année l'un des plus grands rassemblements d'Europe, véritable Mecque du réservoir en alu et du cuir clouté "street legal"...

* les pots racing Triumph, avec une boite à air spéciale pour faire respirer l'admission, seront importés en France à partir de fin Mai prochain. ( andré )

   
Décembre 2003
par olivier : La tradition est maintenant profondément enracinée, tout ce qui émane du TPC se doit d'être "typé TPC"... alors, autant que faire se peut, ce principe guidera ma plume lors de la rédaction de ce premier édito... Les sujets que je pourrais évoquer sont nombreux, mais pour ce premier jet, j'ai voulu parler du TPC, et uniquement du TPC. J'aimerais bien vous y voir vous.. ! seul devant la feuille blanche.!!! L'idée de poser sur "papier" n'est pas en soi effrayante, ce qui l'est plus,
c'est de prêter le flanc au feu nourri des quolibets et autres remarques parfois acides, souvent percutantes dont je vous sais capable... A ceux qui s'apprêtent à railler, je le dis sans frémir, vous n'échapperez pas à mon courroux..;-)) En même temps la capacité à "chambrer" fait partie intégrante des valeurs autour desquelles nous nous retrouvons, donc n'hésitez pas ! Bon, trêve de plaisanterie, il y a maintenant presqu'un an que j' ai été "intronisé" et je ne peux pas laisser passer l'opportunité qui m'est offerte de vous dire haut et fort qu'il y fait bon vivre...au T.P.C La "typicité" du club est souvent l'objet de plaisanteries, mais je ne résiste pas à l'envie d' affirmer qu'elle est porteuse de valeurs qui nous sont chères et qui expliquent sans doute notre unité... La capacité de rassembler, souvent ( pour ne pas dire toujours ) autour d'une table, des membres issus de milieux différents, de cultures et d'expériences parfois aux antipodes les unes des autres, mais guidés par une passion commune... la moto..même si je n'oublie pas que le "T" veut dire Triumph, je veux croire qu'il signifie plus souvent "Tarmo"... C'est un vrai plus de pouvoir "adhérer" alors qu'on chevauche, qui de la Japonaise, qui de la Franchouillarde, je crois même y avoir aperçu des motos Allemandes...c'est pas de l'ouverture d'esprit ça ... ?? La variété, voilà sans doute le maître mot qui prévaut au T.P.C, et c'est là sa richesse principale...employons nous à la préserver.. Et puis ce qui a toujours prévalu, à chaque rencontre, c'est ce sentiment furtif, insaisissable, du plaisir de rouler ensemble, d'enrouler devrais-je dire... Au T.P.C, pas de prétentieux, des niveaux de pilotage différents, certes, mais jamais ressentis comme un empêchement de se joindre à la meute. Moi, c'est ça que j'aime, c'est ça qui me donne envie d'y être déjà à notre Week-end de printemps, où qu'il se déroule, pourvu que ce soit ensemble... Le moto salon de Vincennes n'a pas pu laisser indifférent les inconditionnels Ducati ni même les amoureux de belle mécanique... En effet, les motos Italiennes étaient dignement représentées et à laisser courir le regard sur ces engins, on avait l'impresion de remonter le temps. La mise en place des motos permettait de se "rincer l'oeil" sans contorsion excessive et il était presque possible d'en effleurer certaines...
L'évolution des mécaniques et bien sûr celle des lignes était bien mises en valeur. Ce salon est celui des nostalgiques, et le charme agit toujours autant lorsqu'on erre dans les travées et que défilent les collectionneurs de tout poil à la recherche de l'objet rare, le visage souriant ou le sourcil froncé selon qu'ils ont déniché "LA" pièce ou non... Il ne faut pas s'y rendre uniquement pour la restauration, file d'attente interminable pour un sandwich cher et peu goûteux...mais bon c'est pas le but non plus... J'ai lu que ce salon attirait de plus en plus d'aficionados, ce qui devrait lui assurer la pérennité qu'il mérite pour le plus grand bonheur des amateurs d'anciennes qui sommeillent en chacun de nous.. Olivier
   
Novembre 2003

Le 16 novembre 03 , a eu lieu l'AG du TPC, Accueil très sympa au resto, malgré notre arrivée quelque peu dégoulinante ... ;-)Les 1ères photos sont disponibles en page album , ci dessous, un résumé de ce qui s'y est dit : Membres présents : Thierry, André, Lionel , Frédéric, Philippe, Thierry , Jean Bernard, Xavier, Jean-Jacques, Serge, Olivier, Jean-Pierre, Yannick. Pouvoirs : Harold, Jean-rené - Absents excusés : Alex, François - L’AG débute à 13h.

1. Point sur les sorties 2003
Les sorties 2003 ont été fort appréciées des membres, notamment la grande sortie de l’année dans les Vosges , la sortie à Bruges, au château de Guédelon dans l’Yonne. Il est décidé de reconduire le principe expérimenté en 2002, à savoir de confier l’organisation des sorties aux membres du Club ayant une bonne expérience de ce type d’organisation.

2. Rapport financier
La trésorerie reste stable depuis l’année précédente. Le montant des cotisations permet donc de couvrir les dépenses de l’Association : repas de l’AG, fabrication d’objets à l’effigie du Club (Tee-shirts, écussons, casquettes), dépenses pour l’assurance et frais de papeterie, prise en charge de certains pots lors des sorties).

3. Renouvellement du bureau
Fred, actuel Président donne sa démission après avoir exercé cette fonction pendant trois ans. Un seul candidat se déclare pour sa succession : André. Il est élu à l’unanimité.Le poste de Vice-président étant vacant Thierry se propose pour exercer cette charge. Il est élu à l’unanimité. Lionel est confirmé à l’unanimité dans sa fonction de Trésorier. Il est décidé d’élire également un secrétaire, car ce poste était précédemment assuré par Fred lui même. Ce dernier présente sa candidature, il est élu à l’unanimité. A ce jour, le siège du Club est maintenu à l’adresse suivante : 286 route de Duclair, 76840 Hénouville.

4. Site Internet et utilisation du courrier électronique
A ce jour, le site a reçu 10400 visites depuis sa création. Des gens proposent que l’on vienne leur rendre visite dans leur région. Afin de mieux maîtriser les destinataires des mails, il est décidé d’échanger nos opinions et réactions, non plus directement, mais via un forum TPC, qui permettra que les adresses mail des membres soient à jour.Yann conserve la gestion du site Internet qu’il a mis en place depuis 3 ans. Olivier accepte de collecter les idées de chacun pour réaliser l’édito mensuel publié sur le site.

5. Rendez-vous du premier mercredi du mois
Depuis la fermeture du Marronnier (Viroflay), nous sommes toujours à la recherche d’un restaurant-brasserie avec ambiance motarde, dans la région Paris Ouest, pour établir notre « QG » du premier mercredi du mois.. Le mois prochain, nous décidons de nous rendre soit au « Baladin », Paris 19è, adresse proposée par Olivier, soit au « Clairon » par défaut.

6. Attentes concernant les sorties 2004
Un document préliminaire a circulé auprès de tous les présents. Chacun a noté ses envies de sorties pour 2004. C’est une base de reflexion pour établir le programme définitif, qui sera décidé en ultérieurement en réunion de bureau. L’AG (et le repas) se termine à 16h30

L’adresse retenue cette année (restaurant «Les Jardins de Giverny ») a beaucoup plu à tout le monde pour la qualité de l’accueil et la finesse du repas. Nous saluons l’arrivée d’un nouveau membre, Yannick .

Vous y êtes tous allés ou presque, le Mondial du 2 roues 2003 vient de fermer ses portes. Grand cru ? Déception ?

l'avis de fred : " Je suis un peu déçu du nombre restreint de nouveautés intéressantes. Si l'on considère que le plus important dans une bécane, c'est le moteur, seule une marque propose un moteur totalement nouveau, au hasard TRIUMPH avec la Rocket III. Fleuron de la marque avec la plus grosse cylindrée du marché, il faut voir si cette bécane est réellement utilisable :

à essayer au printemps.
Pour évoluer par rapport à nos bécanes actuelles dans le Club, il y a plusieurs cas de figure :
--- on a pas encore le meilleur moteur du marché ( le 3 pattes Triumph ) : solution la plus facile, il y a de quoi faire !
--- on a déjà cette chance mais c'est un 7 et demi: on peut améliorer
 
Si le 885 ou le 955 est dans le garage, alors là il faut être créatif , on peut :
 - aller chez Mécatwin ( www.mecatwin.com ) et choisir soit la X9 (base T-Bird) soit la Bonneville revue et corrigée :

Des bécanes magnifiques et très bien préparées mécaniquement --- trouver une ancienne Bonneville ou une Trident des années 70 :très sympa et plein d'annonces dans LVM ( La Vie de la Moto ) --- modifier sa propre bécane: la préparation moteur, la couleur, l'habillage... "

Autre news via andré ( en langue brittone ... ) : Le bilan de la première saison en Supersport britannique pour l'écurie TRIUMPH VALMOTO

A taste of things to come from Triumph ValMoto Triumph ValMoto signed off the 2003 British Supersport Championship in style. The team's 18-year-old rising star Craig Jones put in the ride of the season to give the British manufacturer a glorious and hard-earned first podium.

In a stunning display of skill and bravery, he simply refused to allow the opposition to get the better of him. He scythed his way through the field from eighth on the grid to third place on the rostrum and the rapturous applause of the 22,000-strong Donington crowd. Jones wasn't the only one on a mission during the final race of the year. Jim Moodie made the early running, occupying the position that his team-mate would eventually claim. Immediately firing his Union Jack emblazoned Triumph ValMoto Daytona 600 into third place, Moodie proceeded to take the fight to the championship leaders. And try as they might, Karl Harris, Michael Laverty and Stuart Easton were unable to shake off the #21 bike as they seared around the 2.5-mile Grand Prix circuit.

The safety car took to the track for a number of laps to lead the bikes round while marshals dealt with the debris from a spectacular crash that removed Adrian Coates and Rob Frost from the race. The following pack took the opportunity to close up on Moodie during the subsequent three laps, but once the race recommenced Moodie still commanded his position with authority. However, his stunning run came to an end when, while running in fourth on the road, he outbraked himself at the Esses. Gus Scott's guest ride with Triumph ValMoto was also cut short when he slid out on lap 13 after putting in a spirited performance that saw him make up several places during the race.

<< Turns out that I got awarded a ten-second penalty for a jump start >> said Moodie. << So it would have been a close call as to whether I made it on to the rostrum anyway, but that wasn't really the point. We've been working exceptionally hard all season to get the Triumph ValMoto to a stage where it could challenge for podium positions and I knew that if I got clear of some of the slower riders at the start, today was the day that I could show everyone just what the bike is capable of.

<< I set off too early and knew that I was going to get penalised for it, but I was out-riding everyone out there for a while and loving every minute of it. In the end it was down to Craig to get the result, but the bottom line is that I got the opportunity and space to ride the Triumph ValMoto Daytona as it should be ridden. I had it in my head that I'd stay with them or crash, but I didn't expect to miss out a corner. I made my point and that's good enough for me.>> With Moodie's exit, the TV cameras that had been following his every move shifted their attention to the rider of the second Triumph ValMoto - and he duly responded by providing some of the most dramatic motorcycle racing action of the year.
Unbeknownst to third-placed Stuart Easton, Jones had been cutting a swathe through the pack. After dispatching Simon Andrews with a breathtaking display of controlled aggression, Jones pulled clear of his pursuers and was gaining 0.7 seconds a lap on the outgoing champion.
The next thing that the Ducati rider saw was a flash of yellow as Jones jammed his bike through and into third.
At the end of the race Easton would be relegated one place for overtaking while following the safety car but neither he, nor Jones were aware of this at the time and the battle raged on. However, despite gaining this extra advantage, he could still not drive past the Daytona 600.
With Dean Thomas bearing down on them, the stage was set for an all or nothing battle to the chequered flag. Third place changed hands repeatedly as the pair went head to head over several thrilling laps, but every time Easton edged past, Jones just pulled another trick out of the bag. He took the lead for the final time two laps from the end. Easton and Thomas were tying themselves in knots trying to find a way past, but the speed at which Jones was travelling made their task impossible.

Jones crossed the finish line with his front wheel lofted high to celebrate a great personal victory as well as Triumph's first ever Supersport podium finish. His result also moved him up to the impressive placing of seventh in the final championship standings. << I can't even begin to describe how good this is >> said Jones. << We said that we'd be on the podium before the end of the season, but we didn't really plan on leaving it right until the last minute. It feels like a win to me and it's the perfect end to the year after all the hard work we've put in.>> << This is how I wanted to thank Triumph and ValMoto for the faith that they showed in me at the start of the season. I feel as if I've matured as a rider this year and a lot of that is down to my team-mate Jim Moodie. I know how much this project means to British racing fans and hope that this is just the taste of things to come for Triumph ValMoto.>>

Race result :
1 M. Laverty (Honda) 30:31.390
2 K. Harris (Honda) +0.405
3 C. Jones (Triumph ValMoto) +10.653
4 D. Thomas (Honda) +10.864
5 S. Andrews (Yamaha) +11.13
6 T. Sykes (Yamha) +16.126
7 S. Easton (Ducati) +16.212
8 J. Robinson (Yamaha) +16.430
9 K. Ashkenazi (Yamaha) +22.060
10 T. Tunstall (Yamaha) +26.049
DNF J. Moodie (Triumph ValMoto)
DNF G. Scott (Triumph T.W.O)


Points after round 12 :
1 Harris (2003 champion) 235
2 Easton 192
3 Andrews 146
4 Laverty 127
5 Thomas 116
6 Crockford 95
7 Jones 91
8 Sykes 90
9 Coates 79
10 Frost 78
17 Moodie 22

   
Mars 2003
Mars, la température remonte doucement sous le casque du Triumphiste qui piaffe subitement d’impatience à l’idée de reprendre le guidon. Alors tendez les câbles, graissez les chaînes, faites le plein de super (95 sans plomb) et choisissez la ou les sorties à l’affiche ce mois-ci (rubrique programme) pour découvrir la folle ambiance qui règne au Triumph Paris Club. C’est toujours mieux que de rester vautré sur son canapé à regarder la télé. Encore que, si une chaîne du câble avait l’excellente idée de retransmettre le championnat britannique de Supersport, siroter une pinte de bière en regardant la 600 Daytona gagner ne serait pas du temps de perdu. En attendant bonne route mais, comme dirait Didier notre mentor : « It’s easy on a Triumph ».
   
Janvier 2003
Bonjour à tous, En cette période hivernale traditionnellement propice à l’hibernation, le Triumph Paris Club vous rappelle que ce n’est pas la pluie ou le verglas qui empêchera nos chères anglaises de rouler. Rien de tel qu’une brume matinale pour leur rappeler le pays et décupler leur envie d’avaler du kilomètre. Et comme janvier est généralement le mois où l’on prend de bonnes résolutions, je propose donc aux membres du Club de sortir plus souvent du Pub, histoire d’aller voir s’il pleut aussi en Bretagne ou en Normandie. Quant aux curieux qui découvrent ce site, je les invite à prendre contact avec nous. Les membres du TPC ne sont pas sectaires. Son trésorier accepte toutes les cotisations, y compris celles des possesseurs de japonaises. Nous nous faisons forts de les convertir au bout de deux ou trois sorties. Sinon, c’est à désespérer…
   
Eté 2002
Chacun se disperse aux 4 coins de l'hexagone ou de la planète ( va savoir ! ) Gageons que nos merveilleuses machines sauront emporternos sympathiques membres dans des endroits magiques et rares ! Certains d'après notre service de renseignement ont choisi les côtes de Bretagne( non il n'y pleut pas toujours !!! ) d'autres des îles de la façade Atlantique ( enfin avec un pont, est-ce encore des îles ?)Il paraît même que selon les affinités, le TPC se recompose de ci de là Bref, profitez bien de cette période où les routes sont sèches , et les virages de montagne accueillants !( dans mon cas particulier... ) et Rendez vous en septembre !bien sûr le 1 er mercredi du mois à Viroflay chez Serge ( rubrique rendez vous mensuel )et pour la 1ère sortie en Normandie ! (rubrique programme )
   
Mai 2002
Ce mois de Mai a vu se dérouler un événement important dans la vie du Club.En effet le hasard du calendrier a permis de porter la durée de la grande sortie annuelle de 4 à 5 jours, grâce au 8 Mai qui s’est positionné la veille de l’Ascension.Pour une sortie de cette importance, nous n’aurions pu faillir à nos devoirs les plus impérieux et les plus sacrés, c’est à dire nous rendre dans le pays d’origine de nos royales bécanes : l’Angleterre.Le thème de cette grande balade était plus particulièrement Les Cornouailles ( Kernow ), avec le but de se rendre à leur extrémité maritime :  Land’s End. Perspective fabuleuse de dépaysement et de moments conviviaux pour le groupe. C’est donc à 8 bécanes, 75% de Triumph, toutes différentes, que nous avons pris la route pour ce trip de 1500 km.Les Triumph (Sprint ST, Sprint RS, Speed Triple 96, Speed Triple moderne, TT 600 et Tiger) étaient accompagnées par une VFR 750 et une BM R1100S.Nous avions choisi de traverser la Manche par la ligne Dieppe-Newhaven, la plus adaptée à notre destination. © revu et corrigé ...La 2ème étape en grande Bretagne nous a permis d’atteindre, en suivant la route la plus au sud, l’extrémité du pays, - Land’s End -.Site exceptionnel où règne une ambiance de bout du monde tout à fait magique, tant sur le plan des paysages rocheux, des couleurs et du parfum de l’atmosphère.Après une 3ème étape plus au nord sur les terres du roi Arthur - Tintagel, nous avons rejoint à la 4ème étape -Newhaven -, pour rentrer en France.Le groupe a été enchanté de ce voyage,
très dépaysant de part la destination et le changement des usages, par exemple l’oubli de l’€ pour la £.Ce qui ne gâte rien, nous avons bénéficié d’une excellente météo tout au long du voyage. Bien sûr, vous vous en doutez ;-)) aucun ennui technique n’a été noté chez nos montures extrêmement fiables !Grâce à leurs qualités routières, cette longue distance a été couverte facilement et sans fatigue, en laissant du temps pour les pauses et les visites.Je vous invite à vous reporter aux nombreuses photos (merci Jean-René et Jean-Pierre), exposées dans ce site en rubrique "album".Si le Club vous tente, n’hésitez pas à nous contacter ou à passer nous voir un premier mercredi du mois au Marronnier, à Viroflay ( à côté de Versailles - adresse sur le site). Appel de phare et Bonne route à tous les visiteurs
   
Janvier / Février 2002
En ce début d’année 2002, le TPC ne saurait manquer à ses devoirs les plus impérieux : Célébrer le centenaire de notre marque préférée. En effet, voilà un siècle a été commercialisée la première Triumph. Triumph est donc le plus ancien constructeur du monde encore en activité. Voici les principales étapes de la vie cette marque :
1902
Commercialisation de la première Triumph.
1905
Sortie de l’usine de Coventry du 1er moteur 100% Triumph,un monocylindre pour la première fois avec un vilebrequin tournant sur roulements à bille et soupapes latérales.
1906
Adoption d’une partie cycle rigide type moto.
1908
Triumph remporte le Tourist Trophy.
1914
Sortie d’une " grosse cylindrée ", un 547 cm3, la Triumph type H, avec une puissance de 6,5 CH !
1925
Triumph propose une gamme de 10 motos, dont 5 avec side-car.
1938
Sortie du premier bicylindre, la fameuse Speed Twin, qui affiche 26 CH et atteint 150 km/h.
1939
Avec ses 32 CH, la Tiger 100 est la plus rapide moto de l’époque !
1940
Destruction de l’usine de Coventry par les bombardiers allemands.
1941-42
Construction et ouverture de l’usine de Meriden qui produit des 350 cm3 monocylindre en version militaire, puis un bicylindre, la TRW. Cette dernière équipe notamment la Police parisienne.
1948
Sortie de deux sportives, la TR5 " Trophy " et la 500 cm3 " Grand Prix "
1959
Apparition de la célèbre Bonneville
1960
Triumph produit 30.000 motos par an
1961
Premières études sur le moteur 3 cylindres qui sera celui de la Trident, commercialisée en 1968.
1983
Dans le contexte de "l’autodestruction" de l’industrie anglaise de la moto, rachat de la marque Triumph par John Bloor, qui fait construire contre vents et marées l’usine d’Hinckley, très moderne.
1990
Relance de la marque, notamment avec les fabuleux 3 cylindres, dont nous pilotons actuellement les évolutions.Belle aventure que celle de cette marque, non ? Bonne route à tous et à toutes, et n’hésitez pas à passer nous voir à notre rendez-vous mensuel indiqué dans ce site. Fred, Le président.
   
Automne 2001
Tout d'abord; salut à tous les visiteurs de notre site ! Depuis sa création en début d'année (merci Yann et Lionel), vous avez été plus de 2000 à faire une pause sur le triumph-paris-club.fr.st. Prochainement, une rubrique petites annonces sera ajoutée, réservée à la vente ou à la recherche de Triumph (incluant les anciennes d'avant 1980) , aux pièces détachées et aux équipements divers. Notre récente Assemblée Générale a vu le renouvellement d'une partie du bureau, garant du maintien du dynamisme du TPC pour l'année prochaine. Le nouveau bureau est en train ou plus exactement, en moto, de vous concocter une série de sorties potentiellement mémorables pour le 1er semestre 2002. Certains ont proposé pour la grande sortie de l'Ascension ( eurêka, c'est un WE de 5 jours en 2002! ) une balade dans les Montagnes Rocheuses, en descendant la côte Ouest des États Unis depuis le Canada rejoint par l'Islande via l'île de Man, prétextant que cet itinéraire présente de jolis paysages et des virages sympa, et qu'en Triumph, ce n'est pas loin… Le bureau réfléchit actuellement sur la faisabilité de faire ce trajet en 5 jours. Sinon, une alternative toute aussi passionnante sera proposée! En tout état de cause, j'invite tous les membres et futurs membres du TPC à bloquer dès maintenant ce WE du 8 au 12 Mai 2002, grand événement pour le Club! Dans la presse, pas de scoop très marquant : Quelques marques vaguement marginales (on les reconnaît aux couleurs généralement bariolées) sortent de nouveaux modèles, pas spécialement nouveaux d'ailleurs, plutôt des améliorations de modèles existant (il y a de quoi faire…), en majorité des roadster pour les balades en ville (bof!) ou des hyper-sportives, très sexuées mais pas intéressantes en dehors du look et de l'utilisation sur piste. Du côté de chez TriumpH, on n'a pas noté d'améliorations des modèles existant : Il est vrai qu'il est plus difficile d'améliorer des motos déjà parfaites… Une tentative a pourtant été faite, mais le résultat est moins bon que pour le modèle précédent (Daytona). S'il vous plaît, Messieurs les décideurs de chez Triumph, demandez l'avis de votre fidèle clientèle! Voxan se bat toujours pour survivre : Un beau combat auquel il vaudrait le coup de participer si l'occasion se présentait (ouverture du capital, bons de souscription...). Cela n'est quand même pas parce que les deux seuls défauts de ces motos sont que les demi-guidons cachent les compteurs et qu'il sont incapables de peindre un café-racer en rouge qu'il faut tuer la seule marque française, bordel ! Bon, je me calme et vous souhaite à tous et toutes bonne route et prudence. En ville aux heures de pointes, n'oubliez pas de brancher en permanence votre "radar intérieur" acquis par l'expérience, pour détecter tous les obstacles potentiels, qu'ils soient fixes où mobiles. Faites gaffe à un nouveau danger dans la région parisienne: les bécanes qui changent de files en passant entre les caisses, sans faire attention aux autres bécanes! Frédéric  -  Président du TPC
   
Octobre 2001
exceptionnellement pondu par le webmaster pendant le rétablissement de Fred- président du Club.
Octobre, les beaux jours sont encore là avec leurs kilomètres de bonnes routes à enrouler. Bientôt novembre. L'automne est de retour avec ses dangers sur la route, ne relâchez pas votre attention ! Je pense particulièrement aux bandes d'arrêt d'urgence des autoroutes et grandes nationales. Les deux roues ne sont pas toujours très attentifs au fait qu'un véhicule ( 2 ou 4 roues ) peut s'y arrêter d'urgence... Fred a le moral mais devra patienter avant de remonter sur sa ST, courage ! Autre danger aussi, nos "chers" amis les caisseux parfois très concentrés... sur leur conversation téléphonique "portable" en conduisant d'une seule main... Bref, faire que le plaisir de rouler en triumph dans ce monde de brutes reste un plaisir ! Un soutien aussi à nos camarades adeptes de la marque française VOXAN ... Un message de philippe : "Hé oui le seul qui parle de Voxan sur le site du TCP c'est moi, Philippe.  Mais l'heure est grave et les financiers font toujours la sourde oreille. Alors nous sommes plusieurs, partout en France, à refuser la fin d'un rêve. Voxan doit vivre et continuer à produire des motos plaisirs (presque aussibien que les Triumphs).   ( NDR:  ;-)   ) Nous organisons une manifestation à ISSOIRE le samedi 3 novembre à partir de 9h00. De nombreux motards se disent peinés de cette situation. Avec cette mobilisation, nous espérons donner un petit coup de pouce à Voxan. Le bouche à oreille commence à fonctionner mais il faut un maximum de monde pour que la presse nationale relaye notre inquiétude. Vous avez peut-être la possibilité de vous joindre à nous ou du moins, passer l'info partout pour que nous soyons très nombreux à ISSOIRE. Merci d'avance   Amicalement       Philippe ALLER ex 900 trident" Rendez vous aux Marroniers le 1er mercredi de chaque mois, et bonne route ! yann
   
Eté 2001

Le salon international de la moto approche ! Les comparatifs plus ou moins objectifs et avec des chiffres plus ou moins justes sortent dans nos journaux préférés. Ceux concernant les routières sportives ou Sport GT nous intéressent beaucoup car ces motos correspondent bien à l’essentiel de l’activité du Club : balades lointaines et rythme tonique. Il s’agit là des Sprints, (RS et ST), les plus nombreuses dans nos rangs. Bien sûr, vu les qualités routières exceptionnelles de toutes les TriumpH, les possesseurs d’autres modèles, Daytona, Speed Triple, Tiger, Trophy, T-Bird et dérivées, se régalent aussi. Les journalistes de la presse spécialisée considèrent la RS et la ST comme deux très bonnes motos. L’accent est mis sur leurs différences, la RS étant présentée comme plus sportive et sa grande sœur ST comme plus GT. Je vous invite à vous reporter à notre rubrique " essais " pour en savoir plus. Un conseil, avant de vous décider pour l’une ou l’autre, essayez les deux dans la foulée, car, en dehors du look, les différences sont réellement minimes. Ces deux bécanes sont présentées dans le hors série de MJ de Juillet-Août 2001, page 24. Si vous le voulez bien, comparons les caractéristiques techniques fournies et rectifions quelques approximations :

RS
ST
Moteur
-3 cylindres en ligne, 4 T refroidi par eau
-Injection électronique
-2 ACT 
-4 soupapes par cylindre
-955 cm3 (79 x 65 mm)
-97,6 CH à 9200 tr/mn
-9,17 mkg à 6000 tr/mn
-boîte 6 v.
-transmission secondaire par chaîne
-3 cylindres en ligne, 4 T refroidi par eau
-? (1)
-2 ACT entraînés par chaîne.
-? (2)
-955 cm3 (79 x 65 mm)
-98 CH à 9500 tr/mn
-9,6 mkg à 5400 r/mn
-boîte 6 v.
-transmission secondaire par chaîne
Partie cycle -----------------------------------------------idem
---- sauf
-Réservoir 21 L
-Hauteur de selle 805 mm
-Poids en ordre de marche : 231 kg
-Réservoir 25 L (3)
-Hauteur de selle 800 mm
-Poids en ordre de marche : 242 kg (4)
Vitesse maxi -225 km/h
-241 km/h
400 m DA -11"8
-11"5
Conso à 130 km/h -5,5 l /100km
-5,5 l /100km

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rectifications du TPC: (1) c’est aussi une injection électronique (2) il y a aussi 4 soupapes par cylindre
(3) faux : c’est un réservoir de 21 L. (4) sur les cartes grises (poids vérifiés), l’écart est de 5 kg soit une différence de 2 %  (RS : 230 kg ; ST : 235 kg)

Conclusion : La ST semble un peu plus coupleuse et rapide, mais là encore, il faudrait vérifier les chiffres. A part çà, vous voyez une différence, vous, à part le look ? Bon, passons à autre chose : la nouvelle Daytona. On l’a aussi essayée pour vous : cf. notre rubrique " essais ". Il semble que tout le monde soit bien d’accord pour dire que la hausse des performances (147 CH) se paye par une baisse de l’agrément moteur unique (reprises à bas régime, couple), atteint avec la Speed et les RS/ST. On ne peut pas tout avoir : il faut choisir entre caractère et efficacité. Cela dit, les essais montrent que cette bécane a encore desprogrès à faire pour rivaliser avec les nippones du même style, qui elles mêmes n’attendent pas notre chère Daytona pour évoluer ! dur dur ! En tout cas, si le but était de ressembler aux nippones, il est atteint (sauf les peintures qui ne sont pas encore bariolées...) À part ça, la Speed Triple a fait des petits : un Baby Speed (cf. MJ n°1481). Cette bécane empreinte le look de la Speed avec le moteur et la partie cycle de la TT 600. Elle devrait être très FUN à piloter en ville. Elle sera sûrement présentée au salon : à voir. Bonne route à tous et toutes, Le Président

   
Mai 2001
Fabuleuse sortie du Club dans les Alpes, du 5 au 8 Mai : grands espaces, arsouilles (consommées avec modération bien sûr), bonnes bouffes et convivialité brevetée TPC. Globalement, nous sommes partis par l’A5 jusqu’à Langres, nous avons traversé le Jura pour rejoindre Lausanne, longé le Lac Léman (rives Nord et Est) . Nous sommes revenus en France par Chamonix, avons traversé les paysages alpins (Megève, La Cluzat), et sommes revenus par les Rousses après un arrêt à Genève pour rencontrer le Club TriumpH local, puis Beaune par la route et enfin Paris par l’A6 (1400 km). Les 8 motos ( 60% de Triumph) se sont régalées sur les routes sèches, dans les virolos jurassiens et alpins, entourés de paysages encore hivernaux dès 1600 m d’altitude. Parmi les 5 cols fréquentés, la palme va au col de la Grivine par les côtes de Nyon : route neuve (on est en Suisse...), peu fréquentée, virages bien calibrés. En 2ème position, c’est sans conteste le col de la Forclaz (Alt. 1600 m) en direction de Chamonix. Deux adresses à retenir absolument : Le gîte-auberge " Le Crêt " aux Houches, très bon accueil, chalet bien situé sur le flanc Nord-Ouest du Mont blanc (Alt 1100 m) . l’auberge du Borne à Entremont (20 km au sud de Bonneville) : Accueil, produits et cuisine au Top. Les motos se sont fort bien comportées, sauf une japonaise (...), dont le moteur n’a pas tenu le choc et qui est restée en vacances en Bourgogne. Un événement Club et Triumph approche : La marque est un des principaux sponsors des coupes MOTO LEGENDE qui vont se dérouler les 26 et 27 Mai à Montlhéry. Venez nombreux : tarifs préférentiels pour les possesseurs de Triumph (70 F), parade des Triumph sur l’anneau pendant la coupure du midi (à 13h30). Vous serez les bienvenus à notre espace Club, dans l’enceinte. Vous n’avez pas encore une Triumph ? Venez les essayer, notamment la nouvelle Daytona qui va pourrir les CBGSXXZR et autres. Les essais organisés par Triumph auront lieu sur le circuit du Mans les 2 et 3 Juin et sur le circuit de Dijon les 16, 17 et 18 Juin. Bonne route !  Triumphement, Le Président.
   
Avril 2001
Merci à tous les visiteurs du site : vous êtes maintenant plus de 500 à être passés par là. Petit à petit, le bébé qui n'aencore que 2 mois voit ses rubriques se remplir progressivement. Nous apprécions les commentaires et idées que vous nous envoyez par mail : continuez ! Dans l'actualité TriumpH, il y a l'arrivée du nouveau Tiger, enfin, le Tiger avec le moteur 955i, qui est pour mémoire le meilleur moteur du marché actuellement. Certains d'entre nous ont eu la chance d'essayer cette bécane lors des journées organisées par Triumph au circuit Carole les 7 et 8 Avril derniers (voir notre rubrique " essais "). D'autres essais libres des motos de la gamme auront lieu fin Juin, cette fois au Mans, avec en vedette le nouveau Daytona. Les Triumphistes seront heureux d'apprendre qu’il sera possible de tourner avec leur moto pendant les coupes Moto-Légende (26-27 Mai à Montlhéry) pendant la coupure du midi. Il y aura un certain nombre d'attractions organisées par TriumpH France ; Venez nombreux à cette manifestation, les entrées seront à prix réduits pour les possesseurs de TriumpH. Bonne route ! Triumphement,        Le Président.
   
Mars 2001
La première sortie sur deux jours de cette année nous a permis de nous dégourdir les roues dans le Morvan. (en tout, un petit 700 km). Comme d'habitude, quand le TPC sort, on prévoit du beau temps... C'était le cas le samedi. Pour le dimanche, on avait prévu un peu de pluie... pour tester les combinaisons avant le voyage en Cornouailles. Enfin bref, le printemps approche sérieusement et chacun apprête sa bécane: révisions, ajout d'équipement, etc, avant d'enchaîner les 10 à 20.000 km qui seront parcourus d'ici l'hiver. Plusieurs événements concernent bientôt les TriumpH et il y en a pour tous les goûts: on pourra essayer la gamme, Sprint ST, Speed Triple, TT600, Bonneville... au circuit Carole les 7 et 8 Avril (renseignements:www.triumph.co.uk ou 01 64 62 38 38), aller voir la nouvelle sportive en course à la TT Cup qui se déroulera à Magny-Cours le 1er Avril, et les anciennes Anglaises déchaînées, d'une part au Ton-Up (circuit du Mas-du-Clos, Aubusson, dans la Creuse), un must ! et d'autre part aux coupes Moto Légende les 26 et 27 Mai à Montlhéry : motos de course anciennes toutes marques, certes, mais dans le genre, notons que les Anglaises sont les plus prestigieuses! A suivre: La sortie dans les concessions de la nouvelle Daytona, début Juin: en regardant bien, on arrive à trouver, sous le carénage, le fabuleux 3 cylindres à injection de 147 CH, pour un poids total de 188 kg (non mouillé). Faits divers: Signalons un changement de direction annoncé à la tête de TriumpH France. Au total, il y a donc beaucoup de perspectives tout à fait favorables aux Triumphistes pour la suite de cette année. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'info si le Club vous tente ! Triumphement vôtre,    Le Président
   
Février 2001
C’est le premier édito publié sur le site. L'actualité du club et de la presse moto nous donnerons les quelques infos, réflexions et réactions qui nourriront cette page du site. Les beaux jours approchent et notamment notre grande sortie de 4 jours, qui aura lieu cette année en Cornouailles du 5 au 8 Mai prochain.Alors, n’hésitez pas à signaler dès que possible votre intérêt pour cette grande balade dans le pays de la marque. Dans l’actualité Triumph, signalons la nouvelle Daytona plus performante attendue au printemps. Le moteur a été retravaillé pour augmenter la puissance de 21 CH, soit 149 CH en full power : cela devrait permettre à la bête d'améliorer sa position dans les prochains comparatifs avec les concurrentes nippones. Une petite réflexion concernant les " silencieux ". Quel que soit leur niveau de bruit, les pots sont appelés des " silencieux ". Donc n’ayez pas trop de scrupules à mettre un pot qui s’entend : dans la circulation, c’est un élément de sécurité. Si le bruit reste raisonnable, la police est généralement tolérante à ce sujet. Triumph commercialise des pots qui font un peu plus de bruit mais pas trop. Un exemple (courrier dans MJ du 08/02/01) : Une conductrice de caisse ayant eu un accident avec une moto équipée d'origine s'est plainte de ne pas avoir pu entendre arriver le motard ! Bye, A+ Le Président